La représentation de l'individu en Inde et le paradoxe du " je "

Résumé : La notion d'individu et d'individualité en Inde a été saisie par les sociologues (Erikson, Lannoy) et les anthropologues (Dumont, Biardeau) comme un paradoxe, n'accordant à la fois d'existence à l'individu que par sa place dans la stratification sociale, et en faisant en même temps le point de fuite et l'achèvement de l'édifice social à travers la figure du renonçant centré sur le travail sur soi (but suprême des fins de l'homme). L'étude développe, à partir des points de vue critiques exprimés par le psychanalyste Kakar et surtout Naipaul sur une conception du sujet 'non séparé', les aspects positifs qui investissent cette conception, sur les plans philosophiques et culturels, mais aussi dans les domaines de l'activisme social et environnemental.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Emmanuel Lozerand. Drôles d'individus. De l'individualité dans le Reste-du-monde, Klincksieck, pp.252-64, 2014
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00963790
Contributeur : Annie Montaut <>
Soumis le : samedi 22 mars 2014 - 01:12:54
Dernière modification le : mardi 11 octobre 2016 - 12:04:33
Document(s) archivé(s) le : dimanche 22 juin 2014 - 10:36:06

Fichier

Individu_Montaut_revuAM_b.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00963790, version 1

Collections

IRD | SEDYL | USPC

Citation

Annie Montaut. La représentation de l'individu en Inde et le paradoxe du " je ". Emmanuel Lozerand. Drôles d'individus. De l'individualité dans le Reste-du-monde, Klincksieck, pp.252-64, 2014. <halshs-00963790>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

181

Téléchargements du document

639