Nouveaux territoires participant à un système d'échange d'empreinte écologique.

Résumé : Cette présentation porte principalement sur un système macroéconomique utilisant des quotas échangeables basés sur l'empreinte écologique et la biocapacité. Le développement durable étant désormais une expression galvaudée, de nouveaux concepts doivent être envisagés pour inspirer un changement. Le système économique est le seul système partagé par toute l'humanité et il y a une possibilité d'intégrer les nombreuses caractéristiques locales dans un système pour modifier notre société sans faire une révolution sanglante. Vu cette opportunité, une potentielle solution serait de modifier une partie de sa nature afin d'aligner le système aux nouvelles valeurs de notre société et ce, répondant aux nouveaux enjeux globaux. Le système proposé change la nature de la compétition économique, la base de la compétition basée sur la production et la consommation et s'équilibre en prenant plus en compte l'efficacité que la productivité. La méthode implique de donner une valeur extrinsèque à l'opération économique basée sur son empreinte écologique et sa localisation où une biocapacité régionale est définie. C'est un système qui ne change pas dramatiquement le système économique mais c'est une étape vers un rééquilibre de la société impliquant de nombreuses variables tout en maintenant les aspects optimisateurs du système existant. L'approche amène une solution mitoyenne entre les deux principales interprétations du développement durable car elle propose d'utiliser les forces du marché où les ressources financiarisées sont échangées intensivement. Le système est encore en développement mais on peut tout de suite exprimer la nécessité d'une normalisation des calculs d'empreinte écologique et de biocapacité. Il faudra aussi constituer les frontières de nouvelles entités géographiques pour réifier les participants au système et finalement, il faudra que toutes les régions du monde participent à la gouvernance du système afin de pouvoir utiliser la puissance du marché mondial lors de la mise en place et de la stimulation du système.
Type de document :
Communication dans un congrès
1ère Conférence Intercontinentale d'Intelligence Territoriale "I.C.I. les territoires, l'Intelligence, la Communication et l'Ingénierie territoriales pour penser ensemble le développement des territoires", Gatineau 2011, Oct 2011, Gatineau, Canada. pp.7, 2013, INTI-International Network of Territorial Intelligence
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00960913
Contributeur : Jean-Jacques Girardot <>
Soumis le : mercredi 28 mai 2014 - 09:37:51
Dernière modification le : mercredi 25 juillet 2018 - 01:22:09
Document(s) archivé(s) le : jeudi 28 août 2014 - 10:37:12

Fichier

INTI-2011-Gatineau-Boivin.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00960913, version 1

Collections

Citation

David Boivin. Nouveaux territoires participant à un système d'échange d'empreinte écologique.. 1ère Conférence Intercontinentale d'Intelligence Territoriale "I.C.I. les territoires, l'Intelligence, la Communication et l'Ingénierie territoriales pour penser ensemble le développement des territoires", Gatineau 2011, Oct 2011, Gatineau, Canada. pp.7, 2013, INTI-International Network of Territorial Intelligence. 〈halshs-00960913〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

188

Téléchargements de fichiers

116