Lieux et hauts lieux des densités intermédiaires : une analyse par les réseaux sociaux numériques

Résumé : Les réseaux sociaux numériques, issus de la culture du web 2.0, occupent une place significative dans le quotidien des citadins. Les liens ténus entre les réseaux sociaux en ligne et les territoires s'expriment d'abord dans les mots : on y parle de navigation, de sites, d'interfaces, de liens, de réseaux, d'adresses, d'hébergement, de visites, de portails, de murs, etc. Le réseau social Facebook est un livre ouvert sur les territoires et leurs lieux. De nouvelles formes d'appropriation et d'expression des territoires de densités intermédiaires apparaissent avec les contenus générés par les utilisateurs des réseaux sociaux numériques tel que Facebook. Ces spatialités invitent à une lecture du territoire par des dynamiques nouvelles et observables par la spatialisation d'un corpus de lieux matériels exprimés virtuellement par les usagers des réseaux sociaux. Ces spatialités décrivent également une relation de l'habitant à son territoire par les lieux qu'il raconte et dont il exprime virtuellement les propriétés dans des communautés d'usagers connectés. L'étude des contenus géoréférencés par les usagers de Facebook dans les territoires périurbains, regardés généralement comme des territoires de faible urbanité et de faible identification, on peut détecter l'émergence de lieux de pratiques et de représentations symboliques par le numérique. Dans le cadre du projet de recherche PUCA : " Lieux et hauts-lieux des densités intermédaires ", l'analyse de hauts-lieux numériques des territoires de densités intermédiaires propose un descripteur territorial formulant des spatialités par l'intensité numérique des usages de géoréférencement, ou check-in. Ce postulat s'applique à l'ensemble des 252 communes d'un territoire à l'étude aux franges des régions picarde et francilienne (avec 1076053 d'habitants, INSEE 2009) et dresse une analyse de 1935 lieux ayant été répertoriés sur Facebook dans une base de données attributaire. Les hauts-lieux numériques du territoire s'envisagent à plusieurs échelles, et structurent des centralités émergeant directement du contact numérique entre lieux et usagers sur l'interface numérique Facebook. Ce travail de recherche en aménagement numérique et analyse spatiale des lieux géoréférencés a pour ambition d'interroger la capacité des outils sociaux numérique tel Facebook à favoriser la détection de hauts-lieux par la géolocalisation numérique dont les usages permettent une lecture dynamique et sensible du territoire.
Document type :
Other publications
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00959879
Contributor : Nathalie Brachet <>
Submitted on : Monday, March 17, 2014 - 10:59:22 AM
Last modification on : Thursday, July 18, 2019 - 1:34:20 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00959879, version 1

Citation

François Vienne, Nicolas Douay, Renaud Le Goix, Marta Severo. Lieux et hauts lieux des densités intermédiaires : une analyse par les réseaux sociaux numériques. 2014, pp. 192-215. ⟨halshs-00959879⟩

Share

Metrics

Record views

472