De l'hypothèse de réversibilité à la ville malléable et augmentée. Vers un néo-situationnisme

Résumé : L'auteur propose de marquer un temps d'arrêt pour examiner l'hypothèse de la ville réversible dans un contexte de recomposition des espaces, des temps et des organisations. A partir de la clé des temps il examine le système urbain en s'appuyant sur les acceptations communes de l'adjectif réversible : " l'envers spatial et temporel " et " le retour en arrière ". Au-delà, il examine la figure de la ville événementielle et de l'urbanisme temporaire et s'interroge sur l'émergence d'une " métropole par intermittence " et d'un " néo-situationnisme ". Enfin, il questionne les formes possibles d'organisation de la ville dans un contexte d'incertitude et propose de passer de l'hypothèse de la ville réversible à celle de la ville malléable et augmentée.
Complete list of metadatas

Cited literature [6 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00957051
Contributor : Luc Gwiazdzinski <>
Submitted on : Wednesday, January 7, 2015 - 10:33:09 AM
Last modification on : Tuesday, March 13, 2018 - 4:40:06 PM
Long-term archiving on : Saturday, September 12, 2015 - 12:10:18 AM

File

De l’hypothèse de réversib...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00957051, version 1

Collections

Citation

Luc Gwiazdzinski. De l'hypothèse de réversibilité à la ville malléable et augmentée. Vers un néo-situationnisme. Scherrer Franck, Vanier Martin. Villes, territoires, réversibilités, Hermann, pp.205-219, 2013. ⟨halshs-00957051⟩

Share

Metrics

Record views

544

Files downloads

1441