Stabilité et expérience : des atouts coopératifs

Résumé : La stratégie contemporaine des entreprises et du mouvement coopératif et mutualiste consiste à affirmer qu'elles se caractérisent par des valeurs alternatives. Cette stratégie comporte des faiblesses dans la mesure où il est difficile d'observer l'impact de telles valeurs dans les principaux secteurs d'activités des coopératives et mutuelles (industrie agro-alimentaire, commerce en gros, banque, assurance). En revenant aux origines des coopératives, on peut défendre l'hypothèse que les spécificités de ces entreprises résident plutôt dans des règles statutaires qui constituent des garde-fous à l'emprise des forces du marché. Alors que le marché valorise la réactivité et l'attractivité des travailleurs qualifiés, les coopératives et mutuelles sont plutôt caractérisées par la stabilité et la capacité à créer et exploiter des compétences tacites et informelles adaptées à leurs contextes spécifiques. Or, cette logique marchande constitue le cadre d'analyse dominant y compris pour les parties prenantes des coopératives : les individus ont " naturellement " tendance à puiser leurs solutions dans ce référentiel et il est donc nécessaire de bénéficier de garde-fous qui préservent de ce référentiel. Il s'agit alors de s'affranchir du cadre d'analyse dominant pour penser les coopératives, plutôt qu'y puiser des solutions qui renforcent les dynamiques de banalisation.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00933560
Contributor : Marius Chevallier-Jacquemin <>
Submitted on : Monday, January 20, 2014 - 4:33:58 PM
Last modification on : Friday, February 22, 2019 - 1:33:43 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Marius Chevallier. Stabilité et expérience : des atouts coopératifs. Revue Internationale de l'Economie Sociale, Institut de l'économie sociale, 2013, p63-74. ⟨10.7202/1015150ar⟩. ⟨halshs-00933560⟩

Share

Metrics

Record views

167