L'introduction de l'art rayonnant en Poitou par les moines cisterciens de Valence (Couhé-Vérac)

Résumé : Si l'on reste dans le domaine de l'architecture, et même de la structure. Il demeure certain - les démarches comparatistes l'ont amplement montré, que rien dans le chantier de la cathédrale de Poitiers, encore moins dans le reste du diocèse, ne témoigne avant les années 1235 de l 'introduction du gothique à la française. Cette possibilité ne pouvait être offerte que par une construction ex nihilo : ce sera le cas chez les cisterciens de Valence près de Couhé-Vérac. Ne nous étonnons pas de la coloration monastique de l 'innovation : après tout, ce sont des moines qui ont renouvelé les abbatiales de Saint-Denis, Saint-Germain-des-Prés, Saint-Remi de Reims et Marmoutier, dont on ne conteste pas l'importance pour la création architecturale. De plus, le contexte historique et religieux particulier, associant fondation princière et moines blancs, considérés parfois comme " les missionnaires du gothique ", témoigne d'un réseau de relations humaines, politiques et artistiques spécifique.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Claude Andrault-Schmitt. La cathédrale Saint-Pierre de Poitiers : enquêtes croisées, Geste éditions, pp.249-254, 2013, 978-2-36746-156-4
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00929189
Contributeur : Vanessa Ernst-Maillet <>
Soumis le : lundi 13 janvier 2014 - 16:16:04
Dernière modification le : lundi 19 septembre 2016 - 16:46:25

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00929189, version 1

Collections

Citation

Claude Andrault-Schmitt. L'introduction de l'art rayonnant en Poitou par les moines cisterciens de Valence (Couhé-Vérac). Claude Andrault-Schmitt. La cathédrale Saint-Pierre de Poitiers : enquêtes croisées, Geste éditions, pp.249-254, 2013, 978-2-36746-156-4. <halshs-00929189>

Partager

Métriques

Consultations de la notice

158