Cycle, réseaux, récits : questions de recherche sur l'action publique locale-globale

Résumé : Cette communication souhaite apporter une contribution à une des questions qui suscite le plus de controverses aujourd'hui dans la communauté des spécialistes de l'analyse de l'action publique : comment décrypter la place du " local " dans les transformations profondes qui atteignent les conditions d'exercice du gouvernement des sociétés occidentales et, plus généralement, la place de l'Etat dans un contexte de changement accéléré. Depuis le choc pétrolier des années 70 et la montée en puissance d'une pensée néo-libérale sensée traduire la " nécessité " du changement [Jobert 1994], les interrogations sur le rôle des autorités publiques se sont multipliées. Alors que l'Etat était condamné sans autre forme de procès par les néo-libéraux comme étant " le " problème, la plupart des chercheurs s'accordent aujourd'hui pour considérer que le retrait et le renforcement des Etats apparaissent comme deux mouvements simultanés, ce qui complique l'interprétation des transformations en cours. Des processus de privatisation ou d'agencification [Bezes 2009, Benamouzig, Besançon 2008] se combinent ainsi avec la mise en place de politiques publiques dans des domaines toujours plus nombreux et souvent en prise plus directe avec la sphère privée [Muller, Sénac 2009]. Parmi les enjeux de cette évolution des Etats, la question du local devient centrale. En France par exemple, le mouvement continu de décentralisation depuis plus de trente ans conduit à reformuler les interrogations portant sur la dimension infranationale dans la fabrique des politiques publiques. Mais là encore, la question va bien au delà d'une approche en termes de vases communicants ou d'une simple diminution des compétences de l'Etat au profit des collectivités locales. En réalité, l'Etat et le local se transforment simultanément et selon des logiques de régulation entrecroisée où une multitude d'acteurs interagit à différentes d'échelles et sur des objets très variés. Tout le problème est de savoir s'il est possible de formuler un cadre théorique permettant de penser les changements qui affectent à la fois les secteurs de l'Etat et les différentes échelles de gouvernement des sociétés occidentales. Pour éclairer cette équation complexe, nous souhaitons ici mettre en discussion trois hypothèses : - La première concerne les enjeux contemporains de régulation publique et leur inscription progressive dans un mouvement de gouvernance globale. Les transformations de l'action publique peuvent en effet s'analyser sous la forme d'une succession de cycles qui désignent à chaque fois l'émergence d'une nouvelle forme de gouvernementalité [Foucault 2004]. Parmi d'autres caractères, chacun de ces cycles est porteur d'un mode spécifique de relation global/local. Notre hypothèse est que nous entrons dans un cycle de gouvernance globale qui conduit à un changement des cadres cognitifs et normatifs globaux et donc à une reformulation de la tension entre le global et le local. - La deuxième hypothèse concerne les enjeux d'échelle qui caractérisent et orientent ce nouveau cycle [Brenner 2004]. Les interactions multi-acteurs et multi-niveaux fonctionnent sur une logique réticulaire qui produit à la fois de la fluidité et de la fragmentation. Cette évolution implique d'étudier comment l'action publique infranationale transforme les styles et les régimes de gouvernement en allant au-delà de la controverse binaire du changement par incrémentalisme ou par rupture. - La troisième hypothèse concerne enfin les enjeux narratifs qui accompagnent ces enjeux de régulation et d'échelles [Roe 1994]. Le niveau local devient l'espace démocratique privilégié de mise en récits du bien commun, à la fois pour cristalliser les mobilisations sociales et identitaires, pour produire des expertises et pour formuler de nouvelles promesses politiques. Nous verrons comment ces trois évolutions orientent les mécanismes de circulation des idées vers une action publique locale-globale et nous soulignerons en guise de conclusion la panne de référentiels qui semble en découler en termes de médiation politique.
Mots-clés : politiques publiques
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [18 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00925856
Contributor : Alain Faure <>
Submitted on : Wednesday, January 8, 2014 - 4:45:21 PM
Last modification on : Monday, June 17, 2019 - 6:26:07 PM
Long-term archiving on : Wednesday, April 9, 2014 - 1:55:09 AM

File

Canal2013AF_PM.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00925856, version 1

Collections

Citation

Alain Faure, Pierre Muller. Cycle, réseaux, récits : questions de recherche sur l'action publique locale-globale. Circulations et appropriations des normes et des modèles de l'action locale / UMR ART-Dev (Acteurs, ressources et territoires dans le développement), Mar 2013, Montpellier, France. ⟨halshs-00925856⟩

Share

Metrics

Record views

581

Files downloads

608