La démocratie s'est-elle arrêtée à Napoli ? La politique locale, ses émotions, ses récits et ses passions

Résumé : Suite à une enquête de dix mois sur la vie politique à Naples, nous avons engagé une réflexion sur les rouages narratifs de la domination politique qui échappent, pour partie, aux théories univoques de la modernisation et du développement politique. Cette opération de transcendance par les discours a constitué le fil rouge de notre enquête en prenant au sérieux les récits sur le chaos politique et ceux sur les passions identitaires. La ville de Naples condense plusieurs tranches de démocratie, les désenchantements politiques sur la violence et la corruption côtoyant en permanence des élans passionnels sur le syndicalisme, les élections et les mobilisations citoyennes. Ces deux formes d'énonciation du politique, contradictoires et imbriquées, révèlent une texture démocratique qui est sans doute beaucoup plus universelle qu'il n'y paraît de prime abord. Nous souhaitons présenter dans ce rapport comme résultat principal le constat que non seulement la démocratie ne s'est pas arrêtée à Napoli, mais que les ressorts de sa dramaturgie donnent à voir des traumatismes, des promesses et des stéréotypes qui sont au cœur de tous les systèmes d'action publique locale. D'une certaine façon, la façade narrative d'une faillite généralisée du pouvoir politique local masque un rapport dialectique tout à fait contemporain à l'autorité et à la domination politiques, rapport dans lequel le rejet des politiques publiques cohabite avec un engouement passionnel pour la chose publique. Pour étayer ce diagnostic paradoxal, nous présentons dans une première partie quelques résultats saillants sur le mistero napoletano concernant les premières émotions politiques des futurs élus, la façon dont les leaders incarnent le pouvoir, l'omniprésence des mobilisations collectives dans la ville et la mise en scène théâtrale des joutes politiques. Dans une seconde partie, nous tentons de tirer des enseignements à portée plus générale en connectant ces résultats aux schémas d'analyse présentés dans les travaux de science politique dans les champs de l'action publique locale, de la compétition politique et des mobilisations sociales. Sur ces différentes questions, la littérature académique apparaît à la fois fournie, sophistiquée et très segmentée, mais peu d'analyses s'aventurent dans une conceptualisation de la démocratie locale qui mettrait en dialogue et en discussion ces savoirs spécialisés. Le cas de Naples, où les dynamiques collectives de résistance, de défiance et d'adhésion à la politique et aux politiques publiques sont particulièrement entrecroisés, nous a incité à tester une transversalité éclairée par les approches des Cultural Studies et de la Narrative Policy. Nous faisons l'hypothèse que ces apports, orientés sur l'étude des mécanismes de construction des jugements politiques sur le temps long de chaque configuration territoriale, éclairent utilement la compréhension des ressorts passionnels et discursifs de la politique.
Mots-clés : pouvoir violence langage
Type de document :
Rapport
2013
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [6 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00908425
Contributeur : Alain Faure <>
Soumis le : vendredi 22 novembre 2013 - 19:15:48
Dernière modification le : lundi 4 décembre 2017 - 15:32:45
Document(s) archivé(s) le : dimanche 23 février 2014 - 04:32:16

Fichier

EboliFaure.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00908425, version 1

Collections

Citation

Alain Faure. La démocratie s'est-elle arrêtée à Napoli ? La politique locale, ses émotions, ses récits et ses passions. 2013. 〈halshs-00908425〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

153

Téléchargements de fichiers

128