Les effets pervers du partage de la sécurité. Polices publiques et privées dans une gare et un centre commercial

Résumé : Cet article s'intéresse aux acteurs du contrôle de la délinquance dans une gare et un centre commercial d'une grande ville française. L'implication croissante d'acteurs privés dans la mise en œuvre de politiques de sécurité dans les espaces publics suscite une littérature sur les dangers de la " privatisation ". En fait, l'enquête de terrain montre que les acteurs non-étatiques (agents de sécurité, associations caritatives) remplissent des fonctions laissées vacantes par les policiers, comme la relation avec le public ou le recours à des politiques sociales. Dans ce partage de la sécurité, la police se concentre sur des missions purement bureaucratiques, ce qui affecte sa légitimité. L'approche historique permet de comprendre comment les mauvaises relations entre la police et les autres acteurs se sont développées.
Complete list of metadatas

Cited literature [26 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00879310
Contributor : Francois Bonnet <>
Submitted on : Monday, November 4, 2013 - 2:52:06 PM
Last modification on : Tuesday, March 13, 2018 - 4:40:05 PM
Long-term archiving on : Friday, April 7, 2017 - 8:06:13 PM

File

BonnetPrivatisationCR.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00879310, version 1

Collections

Citation

François Bonnet. Les effets pervers du partage de la sécurité. Polices publiques et privées dans une gare et un centre commercial. Sociologie du Travail, Elsevier Masson, 2008, 50 (4), pp.505-520. ⟨halshs-00879310⟩

Share

Metrics

Record views

420

Files downloads

1123