Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La Camera oscura de Gide ou l'écriture du plaisir homosexuel

Résumé : Cette étude appréhende l’écriture littéraire d’André Gide comme une exploration de la « chambre obscure », pour reprendre la métaphore par laquelle J.-J. Rousseau désignait l’espace de l’intime que Les Confessions tentaient de saisir. Dans cette exploration de soi, qui est aussi une confrontation, il s’est agi pour Gide de saisir le désir homosexuel, perçu comme naturel et potentiellement aliénant, dans le sens où les discours de l’époque le définissaient comme monstrueux. Le travail de l’écriture dans Corydon et Si le grain ne meurt, notamment, a visé à donner existence à ce désir et à élaborer un discours qui échappe à l’enfermement positiviste, notamment médical. Se met ainsi en place une écriture en mouvement du désir, s’appuyant notamment sur le dialogue. Par là, il libère la parole sur la sexualité des discours scientifiques, faisant de l’espace littéraire un lieu de réflexion dialogique sur les instincts profonds, où la sexualité est appréhendée comme une herméneutique, dans une approche relationnelle.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00866624
Contributor : Jean-Marie Roulin <>
Submitted on : Thursday, September 26, 2013 - 6:01:29 PM
Last modification on : Thursday, November 21, 2019 - 2:03:37 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00866624, version 1

Collections

Citation

Jean-Marie Roulin. La Camera oscura de Gide ou l'écriture du plaisir homosexuel. Studi francesi, Rosenberg & Sellier, 2013, 170, p. 385-395. ⟨halshs-00866624⟩

Share

Metrics

Record views

121