Evaluer l'efficacité d'une campagne de valorisation du bénévolat : Les enseignements de deux expériences contrôlées sur le marché du travail

Résumé : 2011 a consacré l'Année Européenne du Bénévolat et du Volontariat. Au cours de cette année, les associations ont œuvré pour sensibiliser les entreprises aux compétences développées par les jeunes bénévoles et redéployables dans leur activité professionnelle. Cette campagne de sensibilisation a pris deux formes : d'une part la mise en évidence dans le cadre d'entretiens qualitatifs, des compétences redéployables pouvant être développées par les jeunes dans le cadre de leurs activités de bénévolat et qui pourraient être valorisées par les entreprises, d'autre part, un plan de communication à destination des entreprises prenant en particulier la forme d'interventions dans les médias. Nous proposons une évaluation de ces deux dimensions de la campagne de valorisation du bénévolat. Nous examinons tout d'abord si la mention des compétences transversales identifiées par les associations augmente les chances d'obtenir un entretien d'embauche d'un ancien jeune bénévole lorsque celui-ci les met en évidence dans son curriculum vitae. Nous examinons ensuite si les pratiques de recrutement vis-à-vis de la mention d'activité de bénévolat dans une candidature ont évolué suite à l'Année Européenne du bénévolat. Pour réaliser cette double évaluation, nous mobilisons des données expérimentales de testing. Nous avons conduit deux campagnes de testing selon un protocole expérimental commun, l'une au printemps 2010, l'autre au printemps 2012. Elles ont porté sur des jeunes qualifiés d'Ile de France dans deux secteurs d'activité, la banqueassurance et l'informatique, pour lesquels nous examinons deux niveaux de qualification, BAC+2 et Master. 7553 candidatures fictives ont ainsi été envoyées en réponse à 581 offres d'emploi entre avril et juillet 2010, puis 5313 candidatures fictives ont été envoyées en réponse à 483 offres d'emploi entre mars et juillet 2012. Sur les données de 2010, nous ne trouvions pas de rendement spécifique de l'engagement bénévole du point de vue des chances d'accéder à l'emploi, voire un rendement négatif dans le secteur informatique. En 2012, en revanche, si la mention d'activités extraprofessionnelles passées, bénévoles ou non, demeurent sans effet significatif dans la banque, elle augmente désormais les chances de succès d'un candidat à l'emploi dans le secteur de l'informatique. En revanche, la mise en évidence de compétences transversales et redéployables acquises dans le cadre d'activités de bénévolat n'a pas d'effet sur les chances d'obtenir un entretien d'embauche dans ces deux secteurs.
Document type :
Reports
Complete list of metadatas

Cited literature [3 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00848534
Contributor : Yannick l'Horty <>
Submitted on : Friday, July 26, 2013 - 1:59:36 PM
Last modification on : Tuesday, September 24, 2019 - 10:46:06 AM
Long-term archiving on : Sunday, October 27, 2013 - 3:18:14 AM

File

13_4.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00848534, version 1

Citation

Thomas Brodaty, Céline Emond, Yannick l'Horty, Loic Du Parquet, Pascale Petit. Evaluer l'efficacité d'une campagne de valorisation du bénévolat : Les enseignements de deux expériences contrôlées sur le marché du travail. 2013. ⟨halshs-00848534⟩

Share

Metrics

Record views

508

Files downloads

315