Le niveau de compétences de base peut-il expliquer le déclassement ou le surclassement sur le marché du travail ?

Résumé : Cet article porte sur le lien entre le déclassement et le surclassement sur le marché du travail et les compétences de base qu'ont pu acquérir les individus au cours de leurs parcours scolaire et professionnel. En observant une certaine hétérogénéité des compétences de base par niveau de diplôme, nous faisons l'hypothèse que ces différences peuvent expliquer les situations de déclassement ou de surclassement. Nos travaux, à partir des données de l'enquête nationale " Information et Vie Quotidienne " (2004), montrent effectivement que les situations de déclassement (surclassement), pour un même niveau de diplôme, peuvent résulter d'un plus faible (fort) niveau de compétences de base, notamment en numératie et dans certains secteurs. Les compétences de base semblent donc être de bons indicateurs de la capacité à être formé dans un emploi et peuvent expliquer la position des individus dans les files d'attente pour accéder aux emplois les plus qualifiés.
Complete list of metadatas

Cited literature [24 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00821843
Contributor : Bertille Theurel <>
Submitted on : Monday, May 13, 2013 - 11:32:11 AM
Last modification on : Saturday, July 20, 2019 - 1:27:32 AM
Long-term archiving on : Tuesday, April 4, 2017 - 6:17:58 AM

File

DT_2013-3.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00821843, version 1

Collections

Citation

Aline Branche-Seigeot, Jean-François Giret. Le niveau de compétences de base peut-il expliquer le déclassement ou le surclassement sur le marché du travail ?. 2013, 24 p. ⟨halshs-00821843⟩

Share

Metrics

Record views

500

Files downloads

1027