Le Parti communiste français comme objet de science politique

Résumé : Le PCF a nourri une abondante recherche universitaire tant en histoire contemporaine qu'en sociologie ou en science politique. Comme le remarque Laird Boswell, les études consacrées au PCF " ont suivi la courbe de son influence dans la société française " : leur nombre a augmenté dans les années 1960, est resté relativement stable dans les années 1970 et 1980, avant de s'infléchir avec l'effondrement du communisme à l'Est au début des années 1990. La recherche se cantonne désormais à des revues spécialisées . Cependant, des pistes ont été proposées pour renouveler l'analyse du communisme français, parmi lesquelles l'observation des conditions sociales d'ancrage du PCF, l'étude des transformations des pratiques militantes ou la comparaison internationale des systèmes partisans. Dans cette contribution, qui porte sur le PCF comme objet de science politique et rappelle certains des travaux qui ont été consacrés à ce parti, nous montrons que de telles approches, développées ces dernières années, tendent à " banaliser le PCF " et à renouveler des analyses antérieures.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
François Audigier, David Colon, Frédéric Fogacci. Les partis politiques, nouveaux regards, Peter Lang, pp.409-426, 2012
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00818727
Contributeur : Fabienne Greffet <>
Soumis le : lundi 29 avril 2013 - 08:40:15
Dernière modification le : lundi 25 février 2019 - 15:28:04

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00818727, version 1

Collections

Citation

Dominique Andolfatto, Fabienne Greffet. Le Parti communiste français comme objet de science politique. François Audigier, David Colon, Frédéric Fogacci. Les partis politiques, nouveaux regards, Peter Lang, pp.409-426, 2012. 〈halshs-00818727〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

188