Le tournant instrumental des politiques culturelles

Résumé : La culture est un domaine où la légitimité de l'intervention publique est généralement mal assurée. C'est pourquoi, le tournant néo-libéral qui marque les pratiques gouvernementales dans de nombreux pays depuis les années 1980, a constitué pour elles un défi supplémentaire (Audet & Saint-Pierre 2009, Menger 2011). Plus récemment, ce sont les mesures prises par les autorités nationales pour répondre aux crises budgétaires qui ont ajouté une nouvelle couche d'interrogations sur le devenir de la dimension culturelle des Etats-providence . Dans un tel contexte, on a assisté selon des mécanismes et des rythmes variés , au sein des administrations publiques, au développement des pratiques de nouvelle gestion publique (indicateurs de performance, évaluation, agencification, démarches " clients ", dérégulation, etc.). Faute de pouvoir mettre en œuvre ici une forme d'exception culturelle, on assiste bien souvent à une situation ambivalente qui voit se juxtaposer des inerties rhétoriques (la volonté de protéger le patrimoine et les identités culturelles, de soutenir la création et le développement des industries créatives, favoriser l'accès du plus grand nombre à la vie culturelle) à des changements instrumentaux portant sur les pratiques administratives. Pas épargnées non plus par des contraintes budgétaires, les autorités locales doivent aussi faire face à des défis singuliers. Des jeux d'échelles alimentés par des transferts de pouvoirs et des phénomènes sociaux-démographiques (urbanisation, mondialisation) font hésiter sur l'avenir de certaines d'entre elles qui doivent en conséquence veiller à assurer leur propre légitimité à travers l'efficacité de leurs outputs et la qualité de leur gouvernance. Là encore, la nouvelle gestion publique mais aussi les pratiques d'observation et de concertation sont des instruments plus souvent utilisés désormais dans la conduite des politiques culturelles, en particulier au niveau régional. L'objet de cette communication portera donc sur le tournant instrumental des politiques culturelles, soit moins une analyse de l'évolution de leurs contenus et objectifs que l'examen des changements portant sur les instruments et outils qui matérialisent et permettent la mise en œuvre de ces politiques. On verra à cette occasion, que loin de renvoyer uniquement à des débats techniques politiquement neutres, ces questions font apparaître des enjeux politiques substantiels pour la compréhension des évolutions de ces politiques. Cette communication concerne le cas français avec un double terrain régional résultant de deux enquêtes menées consécutivement. La première a eu pour cadre la comparaison de 4 politiques culturelles régionales, et a donné lieu à une publication dans un ouvrage consacré, plus généralement, aux politiques régionales (Négrier & Teillet 2011). La seconde enquête s'est appuyée sur deux Directions Régionales des Affaires Culturelles (DRAC) confrontées à la succession de réformes financière, politique et comptable de l'État.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00810761
Contributor : Philippe Teillet <>
Submitted on : Wednesday, April 10, 2013 - 10:43:51 AM
Last modification on : Tuesday, May 28, 2019 - 10:58:03 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00810761, version 1

Collections

Citation

Philippe Teillet, Emmanuel Négrier. Le tournant instrumental des politiques culturelles. Congrès de la Société Québécoise de Science Politique Université d'Ottawa, 23-25 mai 2012 Atelier : Le " changement " comme objet d'analyse : retour sur les transformations contemporaines des politiques culturelles, May 2012, Ottawa, Canada. ⟨halshs-00810761⟩

Share

Metrics

Record views

329