Analyse d'une séance de physique en seconde : quelle continuité dans les pratiques ?

Résumé : Cet article présente une analyse d'une séance de classe de physique, la 8ème de l'année scolaire, réalisée en classe entière après une séance faite en 1/2 classe comportant plusieurs activités expérimentales. À partir de la théorie de l'action conjointe, cette analyse vise à rendre compte de la mise en œuvre des savoirs dans la classe comme objets de transaction entre les acteurs professeur et élèves. Pour cela nous étudions les données, essentiellement vidéo, à deux échelles, une échelle mésoscopique et une échelle microscopique pour rendre compte de la dynamique des transactions dans la classe. Cette dynamique est modélisée en termes de jeux didactiques, leur enjeu, leur règle et leur bilan, c'est-à-dire si le professeur et les élèves ont gagné à ce jeu ; cette modélisation est enrichie par l'analyse microscopique en termes d'éléments de savoir en jeu dans les actions du professeur et des élèves (facettes). Cette analyse nous a conduit à interpréter la séance comme un moment " de recalage " entre ce qui a été réalisé expérimentalement la séance précédente et l'interprétation physique des expériences. Le professeur et les élèves s'emploient à partager les mêmes supports (spectre, schéma, etc.) et une signification commune des activités réalisées la séance précédente.
Type de document :
Article dans une revue
Education & Didactique, 2012, 6 (3), pp.97-123
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00794029
Contributeur : Andree Tiberghien <>
Soumis le : dimanche 24 février 2013 - 20:17:16
Dernière modification le : lundi 11 février 2019 - 11:10:03

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00794029, version 1

Collections

Citation

Andrée Tiberghien. Analyse d'une séance de physique en seconde : quelle continuité dans les pratiques ?. Education & Didactique, 2012, 6 (3), pp.97-123. 〈halshs-00794029〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

191