Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Les conséquences philosophiques d'une représentation discrète du temps en mécanique classique

Résumé : Dans cet article, je vais m'intéresser à la question de la représentation du temps dans les théories physiques contemporaines et plus précisément à l'alternative entre une représentation discrète et continue du temps. Pour cela, je m'appuierai sur l'étude d'un cas, celui de la représentation du temps dans la mécanique classique. Je commencerai par présenter une formulation peu connue de la mécanique lagrangienne et hamiltonienne pour laquelle le temps est représenté de manière discrète. Après avoir montré que cette formulation est suffisamment développée pour être considérée comme empiriquement équivalente à la formulation traditionnelle de la mécanique classique (représentant le temps comme continu), je discuterai deux conséquences philosophiques. La première est qu'il n'est plus possible, comme le fait Newton-Smith, de soutenir qu'une conception réaliste d'un temps discret est intenable. Deuxièmement, je montrerai que la mécanique discrète offre un cadre nouveau qui permet de dissiper certains problèmes conceptuels issus de la représentation continue du temps en mécanique classique, comme par exemple le problème des vitesses instantanées.
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00792473
Contributor : Vincent Ardourel Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, February 21, 2013 - 2:02:42 PM
Last modification on : Friday, October 15, 2021 - 1:39:27 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00792473, version 1

Citation

Vincent Ardourel. Les conséquences philosophiques d'une représentation discrète du temps en mécanique classique. IVe Congrès de la Société de Philosophie des Sciences (SPS), Jun 2012, Montréal, Canada. ⟨halshs-00792473⟩

Share

Metrics

Record views

163