Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Aux marges d'une profession : l'intérim infirmier

Résumé : Interrogée sur le caractère marginal de l'intérim infirmier qui ne représente que 2,5 % de l'effectif des infirmières salariées, Anne-Marie Arborio explique d'abord les contradictions de ce statut avec une profession qui exerce sur un marché du travail préservé où des postes stables sont disponibles et dont l'image reste celle d'un fort investissement dans le travail. De plus, l'apprentissage des spécificités de chaque poste suppose une certaine continuité d'exercice. Cependant, l'intérim existe, perdure et se développe lentement, institutionnalisé dans des agences d'intérim spécialisées, des guides pratiques ou des pages web dédiées sur les sites professionnels, et il est régulièrement utilisé par certains établissements souhaitant assurer la continuité du service en dépit de carences ponctuelles en personnel. Marginal à l'instant t, il est toutefois une expérience commune à nombre d'infirmières qui passent par ce statut, ne serait-ce qu'en début de carrière. Quelles sont ses spécificités par rapport à l'intérim d'autres salariés ? L'enquête par entretiens auprès d'infirmières passées par intérim révèle des formes communes de l'usage de l'intérim, comme l'intérim d'insertion, permettant de prospecter sur le marché du travail en début de carrière dans l'attente d'un " bon " poste et, plus spécifique, achevant la formation par l'accumulation, dans la continuité des stages réalisés en formation. L'intérim facilite aussi la mobilité géographique ou professionnelle, notamment pour un métier exercé par des femmes dont la carrière est parfois subordonnée à celle de leur conjoint. Enfin, les infirmières utilisent parfois l'intérim de manière plus stratégique pour éviter certaines contraintes spécifiques de leur métier, y compris en toute fin de carrière où l'usure professionnelle est eprceptible. La précarité n'est pas subie du fait du marché du travail mais parfois choisie du fait de conditions de travail difficiles, notamment en termes de temps et d'horaires de travail. S'il est marginal, l'intérim nous renvoie ainsi au cœur des spécificités et des difficultés de l'exercice du métier d'infirmière. Cependant, s'il fallait poursuivre cette recherche, elle pourrait se déployer vers d'autres formes de travail intermittent (CDD, remplacement d'infirmières libérales...) ou concerner d'autres professions de santé qui présentent les mêmes paradoxes face à ce travail intermittent.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00789972
Contributor : Anne-Marie Arborio <>
Submitted on : Tuesday, February 19, 2013 - 10:38:50 AM
Last modification on : Tuesday, March 30, 2021 - 3:48:15 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00789972, version 1

Collections

Citation

Anne-Marie Arborio. Aux marges d'une profession : l'intérim infirmier. Journée d'études Le groupe professionnel des infirmières aujourd'hui, organisée par le RT1 de l'AFS "Savoirs, travail, professions", Jan 2013, France. ⟨halshs-00789972⟩

Share

Metrics

Record views

451