Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

La notion de modèle chez Ernest Nagel : les théories scientifiques sont toujours déjà interprétées

Résumé : Je me propose d'examiner dans le détail la manière dont Ernest Nagel (1961), considéré comme l'un des derniers représentants de l'empirisme logique, introduit la notion de modèle dans la reconstruction qu'il propose des théories scientifiques. Je m'efforcerai de montrer que, présentée comme un infléchissement mineur de la conception " orthodoxe " des théories formulée par Carnap (1956, 1966), l'introduction de la notion de modèle implique en fait un renoncement au projet formalisateur de l'empirisme logique. Elle marque en effet la reconnaissance du fait qu'on ne peut faire abstraction, dans l'étude du contenu des théories, de la compréhension qu'en ont leurs utilisateurs. J'espère par là contribuer à la fois à éclairer un épisode important de l'histoire de la philosophie analytique des sciences, et apporter un éclairage utile sur les débats actuels autour de la notion de modèle et, plus largement, des représentations théoriques. La plupart des sens de la notion de modèle telle qu'elle est utilisée aujourd'hui, et des problèmes soulevés par cette polysémie, sont en effet déjà présents dans le texte de Nagel.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00775671
Contributor : Marion Vorms <>
Submitted on : Monday, January 21, 2013 - 11:25:05 AM
Last modification on : Tuesday, September 22, 2020 - 3:57:36 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00775671, version 1

Citation

Marion Vorms. La notion de modèle chez Ernest Nagel : les théories scientifiques sont toujours déjà interprétées. Congrès de la SOPHA, May 2012, Paris, France. ⟨halshs-00775671⟩

Share

Metrics

Record views

210