La polyréférentialité des vocables ganga et cuco(/a)

Résumé : Il est aisé de constater que, dans chaque langue, il est plus d'idées et de nuances à exprimer que de combinaisons de phonèmes possibles et que, par surcroît, le principe d'économie évite l'extension du nombre de vocables. Ces phénomènes amènent donc à s'écarter du postulat " 1 signifiant = 1 signifié " que certains guillaumiens ont adopté, notamment des hispanisants (Jean-Claude Chevalier, Michel Launay, Maurice Molho, etc.) Nous allons pourtant tenter de démontrer dans cette communication que la consubstantialité et l'unicité du signe sont des principes saufs si l'on prend en considération ce que déclare le signifiant, même dans des cas de polyréférentialité (plus communément nommée " homonymie "). En d'autres termes, de notre point de vue, un signifiant ne saurait être ambigu. Pour ce faire, nous exposerons un préalable théorique expliquant ce que nous nommons la 'théorie de la saillance' qui vise à rationaliser chaque signe en se basant sur le fait que, pour référer, le sujet parlant s'appuie sur un fragment (souvent prémorphématique) de la sémiologie. Ledit fragment est alors vu comme saillant en fonction du contexte dans lequel le signifiant comparaît. Ce contexte peut alors être paradigmatique (structurel) ou syntagmatique. Dans tous les cas, c'est ce qui se recoupe qui fait sens. L'objet sera présentement d'identifier les parties des signifiants de ganga et de cuco, deux noms d'oiseaux en espagnol, qui servent à leur référentiation. L'intérêt est que chacun des deux termes renvoie également à des notions totalement distinctes. Ganga évoque en effet aussi les idées de " gang " ou de " bonne aubaine ", et cuco, avec son féminin cuca, pas moins de huit autres sens en discours (" cocon ", " petit panier ", " tubercule ", " pièce de monnaie ", " cafard ", " pénis ", " noix ou noisettes " ou encore " fourgon de la police "). Nous chercherons alors à déterminer structurellement comment ces signifiants uniques peuvent désigner des idées si différentes.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Marillaud, Pierre et Gauthier, Robert. Ambiguïtés dans les discours et dans les arts, CALS - CPST, pp.357-368, 2012
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00773277
Contributeur : Michaël Grégoire <>
Soumis le : lundi 4 février 2013 - 18:13:28
Dernière modification le : lundi 3 juillet 2017 - 18:04:55
Document(s) archivé(s) le : dimanche 5 mai 2013 - 02:50:08

Fichier

Michael_GrA_goire.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00773277, version 1

Collections

Citation

Michaël Grégoire. La polyréférentialité des vocables ganga et cuco(/a). Marillaud, Pierre et Gauthier, Robert. Ambiguïtés dans les discours et dans les arts, CALS - CPST, pp.357-368, 2012. 〈halshs-00773277〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

180

Téléchargements du document

148