L'institutionnalisation des " autonomies indigènes " en Bolivie

Résumé : La Constitution bolivienne garantit aux peuples autochtones la libre-détermination, le droit à l'autonomie, à l'autogouvernement, à la culture dans le respect de l'unité de l'Etat. Elle reconnaît leurs " territoires ancestraux ", leurs institutions et systèmes de gouvernement qu'elle prévoit d'intégrer dans la nouvelle organisation politico-administrative de l'Etat. La constitutionnalisation des droits collectifs résulte d'une mobilisation collective permanente ponctuée de manifestations, de propositions de lois, d'alliances stratégiques mais aussi d'expériences locales de gouvernement, comme depuis 1999 à Lomerío en Chiquitanie. Ce texte revient sur chacune des étapes de l'histoire du mouvement autochtone et des politiques d'Etat qui ont mené à la situation actuelle. Il met en évidence le caractère légaliste et constitutionnaliste de ce mouvement en Bolivie et de la mise en place des autonomies "indigènes".
Type de document :
Communication dans un congrès
AFEA. Autochtonie, libre-détermination et mouvements sociaux à l'ère de la globalisation, 2011, France. pp.1-11, 2012
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00753858
Contributeur : Laurent Lacroix <>
Soumis le : lundi 19 novembre 2012 - 17:06:44
Dernière modification le : jeudi 29 septembre 2016 - 01:10:01
Document(s) archivé(s) le : jeudi 21 février 2013 - 11:36:19

Fichier

Lacroix_AFEA_2012.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00753858, version 1

Collections

Citation

Laurent Lacroix. L'institutionnalisation des " autonomies indigènes " en Bolivie. AFEA. Autochtonie, libre-détermination et mouvements sociaux à l'ère de la globalisation, 2011, France. pp.1-11, 2012. <halshs-00753858>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

342

Téléchargements du document

191