Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Erri De Luca, il "napòlide"

Résumé : Erri De Luca considère, depuis les années de son adolescence, que le mot " patrie ", souillé par l'emploi qu'en a fait le fascisme est désormais " hors d'usage ". Militant d'extrême gauche dans les années soixante-dix, il a partagé avec beaucoup de ses contemporains la conviction idéologique que le prolétariat n'a pas de nation. L'écrivain, qui n'a pas renié son engagement passé, affirme encore être incapable d'éprouver le moindre " sentiment d'appartenance " et affirme se sentir " à l'écart de la communauté nationale ". S'il n'a pas de patrie, en dehors de la langue italienne (qu'il considère comme un don paternel), il entretient toutefois des rapports ambivalents avec sa ville natale, Naples, et avec le dialecte napolitain, la langue " où " il est né ".
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

Cited literature [6 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00753839
Contributor : Myriam Segura-Pineiro Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, November 20, 2012 - 10:36:34 AM
Last modification on : Friday, June 8, 2018 - 2:50:13 PM
Long-term archiving on: : Thursday, February 21, 2013 - 11:35:24 AM

File

IndividuetNation4_2011_5NBonne...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00753839, version 1

Collections

Citation

Nicolas Bonnet. Erri De Luca, il "napòlide". Particularismes et identités régionales dans la littérature italienne contemporaine, Centre Interlangues, non paginé, 2011. ⟨halshs-00753839⟩

Share

Metrics

Record views

277

Files downloads

899