L'arrivée de l'Islam en Anatolie, un vecteur de diffusion de la céramique chinoise

Résumé : Au Moyen Âge, en Asie Mineure, les porcelaines et céladons venus de Chine n'atteignent pas les régions restées sous contrôle byzantin tandis qu'ils sont présents sur les sites seldjoukides et turcomans. Il est donc possible que l'introduction de la poterie chinoise dans ces régions soit étroitement liée à la progression de l'islam, et conséquemment à l'apparition d'une culture particulièrement sensible à la vaisselle de luxe, à la différence de la culture byzantine dans laquelle la céramique n'a jamais occupé une place importante.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00752110
Contributor : Véronique François <>
Submitted on : Tuesday, May 23, 2017 - 3:29:46 PM
Last modification on : Wednesday, July 10, 2019 - 6:42:03 AM
Long-term archiving on : Friday, August 25, 2017 - 12:18:32 AM

File

François_1998_Arrivée.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00752110, version 1

Collections

Citation

Véronique François. L'arrivée de l'Islam en Anatolie, un vecteur de diffusion de la céramique chinoise. Annales Islamologiques, Institut Français d'Archéologie Orientale, 1998, XXXII, pp.41-47. ⟨halshs-00752110⟩

Share

Metrics

Record views

178

Files downloads

145