Relative Bestimmung. Une relation martyienne

Résumé : Parmi les compléments de substance, la relation occupe une place de choix. Accident à la fois fundamental et problématique, la relation se présente comme le point névralgique de toute métaphysique et de toute épistémologie. Une philosophie sans théorie de la relation est un peu comme un conseiller fédéral sans parti : c'est une philosophie hors-sol. Dans le chapitre de La référence vide qu'il consacre au complexe significabile, Alain de Libera argumente en faveur d'un rapprochement du réalisme logique de Grégoire de Rimini avec celui du philosophe suisse Anton Marty. Grégoire et Anton partagent une théorie correspondantiste de la vérité comprenant des vérifacteurs ou truth-makers - tous deux admettent des corrélats spécifiques aux jugements (complexe significabilia et Urteilsinhalte) - mais surtout, l'un et l'autre évitent l'écueil du platonisme de par leur refus d'un problématique troisième royaume. Lorsqu'il en vient à exposer les détails de la théorie martyienne de la vérité, Alain de Libera souligne le rôle joué dans la sémantique des jugements, et en particulier des jugements faux, par une relation d'un type particulier, la détermination relative ou relative Bestimmung (= RB). Tout jugement devant avoir un contenu, les jugements faux auront eux aussi un contenu, mais pour ainsi dire sub hypothesi : ce qui " correspond " à un jugement faux est ce qui, si cela existait, le rendrait nécessairement vrai. Les observations qui suivent s'inscrivent dans ligne de recherche suggérée par les pages que l'auteur de La référence vide consacre à Marty. Nous tâcherons de préciser ce qu'il faut exactement entendre par RB, mais aussi d'évaluer la raison d'être et la portée philosophique de cette catégorie relationnelle. Nous considérerons aussi de possibles anticipations médiévales de certaines idées martyiennes. Notre thèse - dans le meilleur des cas, un modeste complément de substance à La référence vide - pose que la catégorie de RB apporte une solution élégante au problème de savoir comment l'on peut (raisonnablement) parler de, et donc penser ce qui n'existe pas.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00750246
Contributor : Laurent Cesalli <>
Submitted on : Friday, November 9, 2012 - 12:30:55 PM
Last modification on : Tuesday, July 3, 2018 - 11:22:45 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00750246, version 1

Collections

Citation

Laurent Cesalli. Relative Bestimmung. Une relation martyienne. Ch. Erismann, A. Schniewind. in C. Erismann, A. Schniewind (éds.), Compléments de substance. Études sur les propriétés accidentelles offertes à Alain de Libera, Vrin, pp.216-229, 2008, Problèmes et controverses. ⟨halshs-00750246⟩

Share

Metrics

Record views

137