La niche artistique des Afro-brésiliens à Paris : un opérateur de reconnaissance sociale

Résumé : La condition noire en France est diversifiée. A Paris, les Afro-Brésiliens occupent une place singulière vis-à-vis d'autres populations noires. Cet article s'intéresse aux trajectoires de vie des immigrants brésiliens noirs et métis, aux rapports socio-raciaux ainsi que les stratégies d'intégration et de sociabilité mises en place par cette population dans le contexte français. Cette contribution s'appuie sur une recherche de terrain et tente de comprendre les processus relationnels découlant des constructions de frontières identitaires transnationales et ethno-raciales. Le marché du travail ethno-artistique à Paris est alors le fil conducteur à partir duquel l'expérience de cette immigration est négociée et articulée au sein de la société française. La dynamique d'inclusion et d'exclusion mise en œuvre par les artistes afro-brésiliens est alors prise dans le jeu hiérarchique des identifications nationales d'où la culture brésilienne ressort comme socle instrumental de prestige et de légitimité.
Type de document :
Communication dans un congrès
Frontières identitaires et Représentations de l'altérité, Jan 2012, Paris, France. pp.1/21, 2012, Collection FIRA - HAL-SHS
Liste complète des métadonnées


https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00747437
Contributeur : Lenita Perrier <>
Soumis le : mercredi 31 octobre 2012 - 12:28:35
Dernière modification le : jeudi 29 septembre 2016 - 01:27:44
Document(s) archivé(s) le : vendredi 1 février 2013 - 03:38:46

Fichier

Perrier.FIRA.2012v.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00747437, version 1

Collections

Citation

Lenita Perrier. La niche artistique des Afro-brésiliens à Paris : un opérateur de reconnaissance sociale. Frontières identitaires et Représentations de l'altérité, Jan 2012, Paris, France. pp.1/21, 2012, Collection FIRA - HAL-SHS. <halshs-00747437>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

1727

Téléchargements du document

590