Inertie et dynamique des choix des stratégies de.protection des innovations

Nawel Ayadi 1 Marc Fréchet 2 Aude Martin 3
1 marketing
CRM - Centre de Recherche en Management
2 stratégie
CRM - Centre de Recherche en Management
Résumé : Cet article vise à intégrer une dimension temporelle dans l'analyse des choix de protection de l'innovation. La littérature existante porte principalement sur le choix de la méthode par l'entreprise : méthodes formelles (principalement le brevet) et méthodes informelles (secret, rapidité de mise sur le marché et complexité du design). Plusieurs travaux ont mis en évidence les facteurs de choix des stratégies de protection et plus précisément l'importance de la taille de l'entreprise, du recours à des coopérations, des dépenses liées à la R&D, de la taille du marché et du secteur d'appartenance. Nous avons donc prolongé cet apport en mobilisant des notions existantes telles que le chemin de dépendance et les phénomènes d'escalade qui soulignent que les organisations font fréquemment preuve d'une faible réactivité aux transformations de leur environnement. Elles paraissent notamment avoir du mal à réduire des investissements dont les performances sont décevantes. Et plus généralement, l'engagement dans un choix semble se renforcer jusqu'à parfois devenir irréversible. Il en découle nos deux questions de recherche : dans quelle mesure le choix d'une stratégie de protection de l'innovation favorise-t-il ultérieurement le choix d'une stratégie identique et quels sont les facteurs influençant le changement de stratégie de protection de l'innovation ? Pour y répondre, nous avons recours à l'analyse des données issues des enquêtes CIS 4 et CIS2006. Grâce à l'utilisation de modèles logistique et probit, nous suivons l'évolution des choix d'entreprises sur deux périodes. Que les entreprises utilisent les méthodes informelles, une combinaison de méthodes (brevet et méthodes informelles) ou même n'utilisent aucune méthode, nous trouvons que le choix considéré est très nettement dépendant du fait qu'un choix identique ait été effectué dans la période précédente. L'utilisation du brevet seul ne semble en revanche pas sujet au même état de dépendance, ce qui fait apparaître cette stratégie de protection comme davantage transitoire ou instable. En plus de l'inertie constatée dans les choix, les résultats montrent clairement une nette différence entre brevet et méthodes informelles. Alors que le choix d'utiliser le brevet est peu sensible aux modifications d'autres variables, l'utilisation des méthodes informelles se montre quant à elle beaucoup plus changeante, rejoignant l'idée d'une certaine souplesse dans son utilisation
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00740168
Contributor : Corinne Schaffner <>
Submitted on : Tuesday, October 9, 2012 - 3:07:25 PM
Last modification on : Thursday, October 17, 2019 - 8:50:29 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00740168, version 1

Citation

Nawel Ayadi, Marc Fréchet, Aude Martin. Inertie et dynamique des choix des stratégies de.protection des innovations. XXème Conférence de l'Association Internationale de Management Stratégique, Jun 2011, Nantes, France. pp.2. ⟨halshs-00740168⟩

Share

Metrics

Record views

255