Sur la transposition des formes sémantiques

Résumé : Dans cet article, nous nous proposons d'explorer la notion de forme sémantique et d'illustrer son caractère transposable. Après avoir présenté un premier exemple tiré de la perception visuelle, nous appliquons la notion de transposition à deux types de phénomènes linguistiques : l'expression figée sémantiquement transparente [or + AdjCoul] (par ex. l'or noir pour désigner le pétrole), et une énigme tirée d'un jeu collectif surréaliste intitulé L'un dans l'autre. Au-delà des différences qui opposent ces deux phénomènes, nous montrons qu'ils obéissent à un même mécanisme de transposition de forme, et que ce mécanisme est comparable à celui qui conduit la perception visuelle.
Type de document :
Article dans une revue
La Tribune internationale des langues vivantes , Paris : Union des professeurs de langues dans les grandes écoles scientifiques, 2012, pp.101-109
Liste complète des métadonnées


https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00731097
Contributeur : Philippe Gréa <>
Soumis le : lundi 2 septembre 2013 - 16:01:50
Dernière modification le : jeudi 21 juillet 2016 - 01:14:00
Document(s) archivé(s) le : vendredi 31 mars 2017 - 12:52:22

Fichier

GREA-Tribune-HALSHS.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00731097, version 1

Collections

Citation

Philippe Gréa. Sur la transposition des formes sémantiques. La Tribune internationale des langues vivantes , Paris : Union des professeurs de langues dans les grandes écoles scientifiques, 2012, pp.101-109. <halshs-00731097>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

217

Téléchargements du document

208