L'insoutenable légèreté de la préposition en

Résumé : Bien que la préposition en soit extrêmement polysémique, on peut en distinguer deux grandes catégories de valeurs : (i) emplois " localisateurs ", où en exprime l'intériorité dans plusieurs domaines de l'expérience, et (ii) emplois " qualifiants ", où l'utilisation de en implique une qualification du premier élément de la relation exprimée par la préposition. Alors qu'en ancien français, la préposition s'employait encore couramment pour exprimer la localisation spatiale et temporelle, en français moderne, de telles interprétations ont été limitées à certains contextes, les interprétations " qualifiantes " ayant tendance à se généraliser. Nous considérons, cependant, que (i) ces valeurs " qualifiantes " peuvent recevoir diverses interprétations selon le contexte où la préposition apparaît, et que (ii) dans certains emplois, la préposition appartient à des constructions plus larges et les interprétations qu'elle peut recevoir au sein de ces constructions ne doivent pas là être directement reliées à un éventuel " sens de base " que l'on pourrait proposer.
Document type :
Journal articles
Liste complète des métadonnées

Cited literature [9 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00725794
Contributor : Dany Amiot <>
Submitted on : Monday, August 27, 2012 - 5:40:43 PM
Last modification on : Tuesday, July 3, 2018 - 11:45:36 AM
Document(s) archivé(s) le : Wednesday, November 28, 2012 - 3:33:01 AM

File

AmiotDe_Mulder_vfinale.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00725794, version 1

Collections

Citation

Dany Amiot, Walter de Mulder. L'insoutenable légèreté de la préposition en. Studii di Linguistica, 2011, 1, pp.9-27. ⟨halshs-00725794⟩

Share

Metrics

Record views

225

Files downloads

328