Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Écrire une langue sans forme écrite: réflexions sur l’écriture et la transcription de la Langue des Signes Italienne (LIS).

Résumé : Cette communication vise à présenter une partie des résultats obtenus par le projet “La scrittura della LIS e il SignWriting” (“L’écriture de la LIS et le SignWriting”), réalisé au sein de l’ISTC-CNR et de l’ISSR de Rome par un groupe de recherche composé de sourds et d’entendants. Les Langues des Signes – le code linguistique visuo-gestuel utilisé par la plupart des sourds (Russo Cardona & Volterra, 2007) – n’ont pas développé, au cours de leur histoire, un système d’écriture qui leur soit propre. Ceci rend les LS en général, et la Langue des Signes Italienne (LIS) en particulier, assimilables aux langues à tradition exclusivement orale (Di Renzo et al., 2006a; Di Renzo et al., 2006b; Ong, 1982; Pizzuto et al., 2006). Dans des buts purement scientifiques, de nombreux chercheurs ont développé des systèmes artificiels de représentations des LS, sans toutefois réussir à résoudre de façon adéquate le problème de la représentations des unités caractéristiques des LS - comme les Structures de Grande Iconicité (Cuxac, 2000) - et celui des textes en LS (Fabbretti & Pizzuto, 2006; Pizzuto & Pietrandrea, 2001). L’expérimentation du système SignWriting (SW) de Sutton (1995) a permis d’obtenir d’intéressantes réflexions sur la différence entre modalité face-à-face (FàF) et modalité écrite, ainsi que des approfondissements métalinguistiques des sourds sur leur langue (Bianchini et al., 2009; Gianfreda et al., 2009); ces même résultats n’auraient pas été possibles avec d’autres systèmes de notation, construits pour l’étude des LV et/ou utilisant la LV comme biais pour la notation des LS, ou encore réalisé pour la notation des seuls signes isolés. Communication FàF, écriture et transcription sont ainsi à considérer comme des aspects différents de la langue, qui se superposent sur plusieurs niveaux (Antinoro Pizzuto et al., 2008). Le développement d’un système d’écriture spécifique pour les LS est donc une condition indispensable pour arriver à un système de transcription approprié, puisqu’il permet une réflexion métalinguistique basée sur les mêmes processus de symbolisation que ceux adoptés par les sourds signeurs pour la communication FàF. Dans cette communication seront mises en évidence les différences entre la langue écrite et la langue parlée en FàF, en se référant en particulier au cas de la LIS. La transcription vise à transposer en forme écrite des productions en FàF et elle est fortement influencée par les choix méthodologiques et théoriques et par les besoins pratiques du chercheur/transcripteur. En revanche la création de textes pensés directement en forme écrite nécessite des processus cognitifs et une organisation de l’information différente par rapport aux productions en FàF. Dans ce but, il a été demandé à trois sourds signeurs de regarder la vidéo de la « Pear Story » de Chafe (1980). Par la suite, l’une d’elle l’a racontée en modalité FAF (LIS-FàF) devant une caméra, et les deux autres l’on racontée directement par écrit en LIS (LIS-écrite). La transcription de LIS-FàF et les deux textes en LIS-écrite ont été réalisés en utilisant le SW. L’attention des chercheurs s’est focalisée sur la différence de perception et d’organisation de l’information et sur les aspects sémantiques et syntaxiques différenciant le deux types de productions. Pour cela, il a été nécessaire de tenir compte non seulement de la plus ou moins forte présence d’aspects véhiculant le sens qui sont spécifiques des LS, comme l’utilisation de l’espace et les composantes non manuelles (Gianfreda & Di Renzo, 2009; Pizzuto & Rossini, 2007), mais aussi la segmentation des unités linguistiques et les dispositifs de cohésion textuelle, en particulier les processus de coarticulation et les aspects de multimodalité (Pizzuto, 2002). BIBLIOGRAPHIE ANTINORO PIZZUTO E., I. CHIARI. & P. ROSSINI [2008] The representation issue and its multifaceted aspects in constructing Sign Language Corpora: questions, answers, further problems, dans O. CRASBORN, E. EFTHIMIOU, T. HANKE, E. THOUTENHOOFD & I. ZWITSERLOOD (EDS.), Proceedings of the 3rd Workshop on the Representation and processing of Sign Languages "Construction and exploitation of Sign Language corpora" - LREC 2008, Marrakech: 150-158. BIANCHINI C.S., T. LUCIOLI & A. DI RENZO [2009] Analyse comparative de signes LSF et LIS et de gestes français sélectionnés dans des recueils destinés au grand public, Colloque International "Du geste au signe: le pointage dans les langues orales et signées", Lille 4-5/06/2009. CHAFE W.L. [1980] The pear stories: cognitive, cultural and linguistic aspects of narrative production, Ablex, Norwood. CUXAC C. [2000] La langue des signes française (LSF): les voies de l'iconicité, Collection Faits de langue, Ophrys, Paris. DI RENZO A., L. LAMANO, T. LUCIOLI, B. PENNACCHI, E. PIZZUTO, L. PONZO & P. ROSSINI [2006a] Scrivere e trascrivere il discorso segnato: primi risultati di sperimentazioni con il sistema SignWriting, dans D. FABBRETTI & E. TOMASUOLO (EDS.), Scrittura e Sordità, Carocci, Roma: 159-179. DI RENZO A., L. LAMANO, T. LUCIOLI, B. PENNACCHI & L. PONZO [2006b] Italian Sign Language (LIS): can we write it and transcribe it with SignWriting?, dans C. VETTORI (ED.), Proceedings of the 2nd Workshop on the Representation and processing of Sign Languages "Lexicografic matters and didactic scenarios" - LREC 2006, ILC-CNR, Pisa : 11-16. FABBRETTI D. & E. PIZZUTO [2006] Dalle mani alla carta: aspetti teorici e metodologici della notazione della Lingua Italiana dei Segni, dans D. FABBRETTI & E. TOMASUOLO (EDS.), Scrittura e Sordità, Carocci, Roma : 139-158. GIANFREDA G. & A. DI RENZO [2009] Conversazioni in Lingua dei Segni Italiana: rappresentazione e traducibilità linguistica, XLIII Congresso Internazionale di Studi della Società di Linguistica Italiana, Verona 24-26/09/2009. GIANFREDA G., G. PETITTA, C.S. BIANCHINI , A. DI RENZO, P. ROSSINI, T. LUCIOLI, B. PENNACCHI & L. LAMANO [2009; en presse] Dalla modalità faccia a faccia a una lingua scritta emergente: nuove prospettive su trascrizione e scrittura della Lingua dei Segni Italiana (LIS), dans C. CONSANI, C. FURIASSI, F. GUAZZELLI & C. PERTA (EDS.), Atti del IX Congresso Internazionale dell'Associazione Italiana di Linguistica Applicata (AItLA). Oralità/scrittura. In memoria di Giorgio Raimondo Cardona, Edizioni Guerra, Perugia : 387-411. ONG W.J. [1982] Orality and literacy. The technologizing of the word, Methuen, London & New York. PIZZUTO E. [2002] Linguaggio, coarticolazione e multimodalità: prospettive aperte dalle ricerche sullelingue dei Segni, dans R. CONTESSI, M. MAZZEO & T. RUSSO (EDS.), Linguaggio e percezione: le basi sensoriali della comunicazione linguistica, Carocci, Roma : 73-79. PIZZUTO E. & P. PIETRANDREA [2001] The notation of signed texts: open questions and indications for further research, dans B. BERGMAN, P. BOYES-BRAEM, T. HANKE & E. PIZZUTO (EDS.), Sign language and Linguistics: Sign transcription and database storage of Sign information (Special volume: 4-1/2) : 29-43. PIZZUTO E. & P. ROSSINI [2007] Deixis, anafora and highly iconic structures: cross-linguistic evidence on American (ASL), French (LSF) and Italian (LIS) signed languages, dans Proceedings of the International Congress "Theoretical issues in Sign Language research - TISLR 9" Editora Arara Azul, Florianopolis: 1-22. PIZZUTO E., P. ROSSINI & T. RUSSO [2006] Representing signed languages in written form: questions that need to be posed, dans C. VETTORI (ED.), Proceedings of the 2nd Workshop on the Representation and processing of Sign Languages "Lexicografic matters and didactic scenarios" - LREC 2006, ILC-CNR, Pisa : 1-6. RUSSO CARDONA T. & V. VOLTERRA [2007] Le lingue dei segni. Storia e semiotica, Carocci, Roma. SUTTON V. [1995] Lessons in Sign Writing: Textbook & Workbook, Deaf Action Committee for Sign Writing, La Jolla.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

Cited literature [16 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00722569
Contributor : Claudia S. Bianchini <>
Submitted on : Saturday, May 9, 2020 - 4:53:35 PM
Last modification on : Thursday, April 29, 2021 - 3:37:01 AM

Identifiers

Citation

Claudia S. Bianchini, Gabriele Gianfreda, Alessio Di Renzo, Tommaso Lucioli, Giulia Petitta, et al.. Écrire une langue sans forme écrite: réflexions sur l’écriture et la transcription de la Langue des Signes Italienne (LIS).. 24ème Coll. CerLiCO "Transcrire, écrire, formaliser - 1", Jun 2010, Tours, France. pp.10-11, ⟨10.13140/RG.2.1.3227.6322⟩. ⟨halshs-00722569⟩

Share

Metrics

Record views

291

Files downloads

11