Les trames vertes pour les citadins : une appropriation contrastée à Marseille, Paris, Strasbourg

Résumé : De quelle trame verte les citadins peuvent-ils rêver ? Des focus group ont été organisés dans trois villes françaises ayant des cultures urbaines et environnementales très différentes : Paris, Marseille et Strasbourg. Les débats intervenus entre les citadins réunis nous ont permis de mettre en évidence un rapport à la nature et aux continuités naturelles ainsi que des pratiques notablement différents d'une ville à l'autre. Cependant, les représentations citadines de la nature en ville soulignent l'importance des sensorialités dans tous les cas, ce qui nous incite à investiguer le champ de l'esthétique environnementale, et conduit à une réflexion sur l'appropriation et la participation des citadins à ces aménagements promus par la loi Grenelle II de l'environnement.
Type de document :
Article dans une revue
Développement durable et territoires, Réseau « Développement durable et territoires fragiles », 2012, 3 (2), pp.1-43
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00718289
Contributeur : Swarna Latha Bassava <>
Soumis le : lundi 16 juillet 2012 - 15:42:34
Dernière modification le : mardi 17 juillet 2018 - 15:48:37

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00718289, version 1

Citation

Sandrine Glatron, Étienne Grésillon, Nathalie Blanc. Les trames vertes pour les citadins : une appropriation contrastée à Marseille, Paris, Strasbourg. Développement durable et territoires, Réseau « Développement durable et territoires fragiles », 2012, 3 (2), pp.1-43. 〈halshs-00718289〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

283