Le cas S. B. ou la lente destruction du capitalisme italien par un capitaliste (1994-2011).

Résumé : Bien qu'il ait été un très important chef d'entreprise, Silvio Berlusconi dans sa pratique de la recherche du consensus électoral et dans sa façon d'exercer le pouvoir au cours des années 2000 n'a pas été un bon serviteur du "capitalisme italien", en particulier parce que ses activités économiques l'orientaient dès le départ vers le marché intérieur (secteur du divertissement) en opposition avec la nature extrovertie de ce dernier sur la longue période, et parce qu'il a construit le consensus dont il a longtemps joui autour de la protection des avantages des secteurs les moins légalistes de l'économie et de la société italiennes.
Type de document :
Communication dans un congrès
Congrès de l'Association française de science politique - ST 28 " Milieux politiques et milieux d'affaires : pour une sociologie comparée européenne. ", Aug 2011, Strasbourg, France
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [3 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00700688
Contributeur : Christophe Bouillaud <>
Soumis le : mercredi 23 mai 2012 - 16:23:52
Dernière modification le : vendredi 25 mai 2012 - 12:13:57
Document(s) archivé(s) le : vendredi 24 août 2012 - 02:50:18

Fichier

AFSPst28Bouillaud.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00700688, version 1

Collections

Citation

Christophe Bouillaud. Le cas S. B. ou la lente destruction du capitalisme italien par un capitaliste (1994-2011).. Congrès de l'Association française de science politique - ST 28 " Milieux politiques et milieux d'affaires : pour une sociologie comparée européenne. ", Aug 2011, Strasbourg, France. 〈halshs-00700688〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

162

Téléchargements du document

168