Conclusion générale. Penser la démocratie différentielle

Résumé : Lorsque l'on coordonne un chantier de recherche aussi vaste sur le plan empirique que mal balisé sur le plan conceptuel, la tentation est grande, au moment de la conclusion, d'opter pour la stratégie de l'inven- taire à la Prévert, avec le risque d'une certaine évanescence picturale (style sfumato) ou, au contraire, d'une additivité trop signifiante (le pointillisme des néo-impressionnistes par exemple). L'effet est connu chez les peintres: les compositions par empilement de petites touches posent le dilemme du résultat produit par l'œil qui échappe aux intentions de chaque coup de pinceau. Dans l'introduction générale, anne-Cécile Douillet, Charlotte Halpern et Jean-Philippe Leresche ont bien montré comment les entrées successives par la méthode, par les recompositions de l'État, par les politiques et le gouvernement urbains ou par la démocratie permettaient d'esquisser quelques enseignements précieux, notamment pour poser les termes du débat sans ostracisme ni aveuglement. Parmi les précautions prises en introduction, on retiendra volontiers les conseils de vigilance (ne pas prendre la différen- ciation comme un leurre méthodologique), de clairvoyance (multiplier les éclairages théoriques concernant la recomposition des modes de faire des etats), de dialectique (dévoiler les imbrications entre différenciation et stan- dardisation) et d'éclectisme (recenser sans exclusive toutes les combinatoires de démocratie urbaine et régionale). L'affaire semble entendue : l'entrée par la différenciation n'est ni une nouveauté conceptuelle ni un processus inédit d'action collective. et les quatre introductions de partie affinent le diagnostic en invitant les lecteurs à retrouver, dans la complexité des processus étudiés, les vertus d'un travail d'analyse collectif cumulatif. Pour autant, la question demeure entière de savoir si l'addition et la confrontation des contributions peuvent être propices, au-delà des suggestions de reformulations et de clarifications, à l'établissement de nouvelles passerelles entre les savoirs et à l'esquisse d'équations inédites sur l'analyse de l'action publique.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00695607
Contributor : Alain Faure <>
Submitted on : Wednesday, May 9, 2012 - 12:28:26 PM
Last modification on : Tuesday, March 13, 2018 - 4:40:05 PM
Long-term archiving on : Friday, August 10, 2012 - 2:24:40 AM

File

ConclGenDiffStand.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00695607, version 1

Collections

CNRS | PACTE | UGA

Citation

Alain Faure. Conclusion générale. Penser la démocratie différentielle. Douillet A.-C., Faure A., Halpern C., Leresche J.-P. L'action publique locale dans tous ses états. Différenciation et standardisation, L'Harmattan, pp.305-312, 2012, Logiques Politiques. ⟨halshs-00695607⟩

Share

Metrics

Record views

2257

Files downloads

574