La mise en œuvre des églises de granit en Limousin à la fin du XIIe siècle

Résumé : Les monuments construits en granit sont difficiles à analyser en raison de procédés de taille et assisage qui accordent une large place à la juxtaposition de blocs quadrangulaires. La question est abordée ici à travers quatre dossiers. En premier lieu sont récapitulées les natures de matériau connus par la carte géologique ou l'approvisionnement des chantiers de restauration. Ensuite est posée la question des hommes, et plus particulièrement celle de la double compétence de maçon et charpentier que suggèrent les listes de témoins dans des abbayes cisterciennes en construction. Puis sont observées quelques églises de la " Montagne limousine " qui prouvent une toute nouvelle pratique, celle de la taille des pierres en V, adaptée à des plans polygonaux. Enfin, l'église des grandmontains d'Etricor donne un exemple pittoresque mais d'appréciation archéologique délicate, comme tous les petits oratoires dépourvus de sculpture.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Y. Gallet. Ex quadris lapidibus. La pierre et sa mise en oeuvre dans l'art médiéval : Mélanges d'Histoire de l'art offerts à Éliane Vergnolle., Brepols, pp.81-92, 2012, 978-2-503-53563-0. <http://www.brepols.net/Pages/Home.aspx>
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00687457
Contributeur : Vanessa Ernst-Maillet <>
Soumis le : vendredi 13 avril 2012 - 10:52:14
Dernière modification le : mardi 24 mai 2016 - 14:43:25

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00687457, version 1

Collections

Citation

Claude Andrault-Schmitt. La mise en œuvre des églises de granit en Limousin à la fin du XIIe siècle. Y. Gallet. Ex quadris lapidibus. La pierre et sa mise en oeuvre dans l'art médiéval : Mélanges d'Histoire de l'art offerts à Éliane Vergnolle., Brepols, pp.81-92, 2012, 978-2-503-53563-0. <http://www.brepols.net/Pages/Home.aspx>. <halshs-00687457>

Partager

Métriques

Consultations de la notice

167