Considérations sur les morphèmes hamē, -ē et bi- à l'aune d'un texte persan du XIe siècle de notre ère, le Tārīx-i Sīstān

Résumé : Les morphèmes grammaticaux hamē, -ē et bi- du persan archaïque sont traditionnellement analysés comme suit. hamē : particule marquant la durée et la répétition. -ē : suffixe (ou enclitique) indiquant l'habitude et l'hypothèse. bi- : préfixe porteur de perfectivité, ou du moins d'emphase. Or une lecture attentive du Tārīx-i Sīstān laisse apparaître que d'autres emplois sont possibles, et même qu'ils peuvent contredire ces théories habituelles. Ainsi hamē souligne aussi - et même surtout - la concomitance. La valeur d'habitude de -ē peut se spécialiser pour nommer et donner les caractéristiques d'un lieu ou d'une personne. Et bi- est un marqueur de rhématicité, et non d'une action semelfactive et ponctuelle.
Type de document :
Article dans une revue
Studia Iranica, Peeters Publishers, 2008, 37 (2), pp.215-240
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00683033
Contributeur : Agnès Lenepveu-Hotz <>
Soumis le : mardi 27 mars 2012 - 15:35:44
Dernière modification le : vendredi 24 mars 2017 - 09:57:26
Document(s) archivé(s) le : jeudi 28 juin 2012 - 02:31:06

Fichier

Hotz_St_Ir_2008.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00683033, version 1

Collections

Citation

Agnès Lenepveu-Hotz. Considérations sur les morphèmes hamē, -ē et bi- à l'aune d'un texte persan du XIe siècle de notre ère, le Tārīx-i Sīstān. Studia Iranica, Peeters Publishers, 2008, 37 (2), pp.215-240. 〈halshs-00683033〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

195

Téléchargements de fichiers

169