"Topaze accusé": un cas de figure pour penser sur les processus qui conduisent de l'incompréhension dans les apprentissages à la suspicion envers l'école. Entre sociologie et didactique.

Résumé : On parle beaucoup de " difficultés scolaires ", mais souvent comme s'il s'agissait d'une fatalité ou avec des discours qui alimentent la culpabilisation des élèves ("peu performants"), des familles ("handicap socio-culturel") ou des enseignants ("inefficaces"). Ces discours font l'impasse sur ce qui fait difficulté, sur leur genèse et leur développement. La conférence montre notamment comment la somme de difficultés "ordinaires" d'incompréhension rencontrées par les élèves, sur différents registres, lorsque les dispositifs pédagogiques ne permettent pas de surmonter ces difficultés, peuvent conduire les élèves à changer d'attitudes, à s'opposer aux apprentissages et au fonctionnement scolaire, jusqu'à devenir ce que l'institution nomme de façon essentialisée "les élèves en difficulté". Nos recherches, principalement sociologiques tout en mobilisant des apports des didactiques et de l'histoire des disciplines, s'attachent à expliquer les inégalités sociales de réussite scolaire, en prenant le cas de la construction de la "grande difficulté" comme un "effet loupe" des difficultés que surmontent plus ou moins les élèves, et notamment lorsqu'ils sont de familles populaires et ne sont donc pas dans la connivence avec les évidences scolaires. Le propos résulte d'une enquête de terrain au cours de laquelle des élèves ont été suivis deux ans en ZEP, du CM2 à la 5ème, complétée d'une recherche plus récente conduite collectivement dans le cadre du réseau RESEIDA, sur des observations longues dans deux classes de CM2. D'abord sur le registre des apprentissages, la conférence met en évidence un type de difficultés récurrent, dans les différents niveaux et les diverses disciplines, qui relèvent de malentendus, d'incompréhensions, face à des dispositifs pédagogiques qui comportent trop d'implicites, de pré-requis, et qui ne cadrent pas adéquatement l'activité de l'élève. Sur un second registre, on montre ce qui peut être appelé le cas de figure de "Topaze accusé" : dans la même pièce de théâtre qui a inspiré en didactique des mathématiques la désignation d'un effet produit par l'enseignant, le même personnage se voit accusé d'avoir favorisé un élève par un problème de mathématiques plus proche de l'expérience privée de celui-ci. Ce cas de figure donne à penser sur un processus mis au jour par nos recherches : les incompréhensions sur le registre des apprentissages, quand elles ne sont pas levées par l'école, peuvent s'inter-alimenter avec d'autres incompréhensions, sur le registre de "l'identité sociale", lorsque les élèves ne comprenant pas le fonctionnement et les verdicts scolaires, en viennent à suspecter les enseignants de racisme, de discrimination sociale... qui mettent en lumière la faible perception de l'appropriation des savoirs scolaires en tant qu'espace de conquête sociale. Les conclusions de cet éclairage sociologique, au contraire du fatalisme, encouragent plutôt à donner une part plus grande à la recherche et à la formation sur les modalités d'enseignement, dans lesquels les élèves apprennent et doivent surmonter des difficultés d'apprentissage qui sont "normales" au début du processus de construction de ce qui est appelé "échec scolaire".
Type de document :
Communication dans un congrès
Commission Inter-IREM COPIRELEM. Grt. ; Danos Pierre. Dir. XXXVIème colloque COPIRELEM. Auch 2009. L'enseignement des mathématiques à l'école : où est le problème ?, Jun 2009, Auch, France. ARPEME (Association pour l'élaboration et la diffusion de ressources pédagogiques sur l'enseignement des mathématiques à l'école), pp.13-32, 2010
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00680234
Contributeur : Stéphane Bonnéry <>
Soumis le : dimanche 18 mars 2012 - 19:39:58
Dernière modification le : mardi 20 mars 2012 - 18:34:03
Document(s) archivé(s) le : mardi 19 juin 2012 - 02:21:56

Fichier

copirelem_36_auch_topaze_confe...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00680234, version 1

Collections

Citation

Stéphane Bonnéry. "Topaze accusé": un cas de figure pour penser sur les processus qui conduisent de l'incompréhension dans les apprentissages à la suspicion envers l'école. Entre sociologie et didactique.. Commission Inter-IREM COPIRELEM. Grt. ; Danos Pierre. Dir. XXXVIème colloque COPIRELEM. Auch 2009. L'enseignement des mathématiques à l'école : où est le problème ?, Jun 2009, Auch, France. ARPEME (Association pour l'élaboration et la diffusion de ressources pédagogiques sur l'enseignement des mathématiques à l'école), pp.13-32, 2010. <halshs-00680234>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

233

Téléchargements du document

788