Elise Voïart, une femme de lettres romantique, de la lumière à l'ombre

Nicole Cadène 1
1 GeFeM
TELEMME - Temps, espaces, langages Europe méridionale-Méditerranée
Résumé : Cet article vise à susciter la redécouverte d'Élise Voïart (Nancy, 1785-1866), femmes de lettres de talent qui connut, dans les années 1820 et 1830, une grande notoriété. Pour cela, la trajectoire de Voïart est retracée, ses stratégies pour s'imposer sur une scène littéraire hostile aux femmes mises en évidence. Deux romans, La Vierge d'Arduène et La Femme ou les six amours sont analysés. La romancière prend appui sur une morale du sentiment pour délivrer un message féministe. Mais une double contrainte pèse sur elle : si elle exprime ouvertement une pensée subversive, la critique la rejette. Si elle s'entoure de précautions, son discours est pris au premier degré comme validation de l'ordre établi. Aussi l'œuvre est-elle bientôt occultée, la romancière oubliée, et la généalogie intellectuelle qui reliait à elle la poétesse Amable Tastu brisée. Ce passage de la lumière à l'ombre permet de repérer quelques obstacles à l'entrée d'une femme dans l'histoire littéraire.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [1 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00680132
Contributor : Nicole Cadène <>
Submitted on : Monday, July 9, 2012 - 1:03:28 AM
Last modification on : Friday, March 23, 2018 - 11:24:01 PM
Long-term archiving on : Wednesday, October 10, 2012 - 2:20:16 AM

Files

VoA_art_cadA_ne.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00680132, version 1

Collections

Citation

Nicole Cadène. Elise Voïart, une femme de lettres romantique, de la lumière à l'ombre. Femmes des Lumières et de l'ombre. Un premier féminisme (1774-1830), Mar 2011, Orléans, France. pp.163-172. ⟨halshs-00680132⟩

Share

Metrics

Record views

885

Files downloads

509