L'éthique philosophique ou la prise de conscience du 'processus éthique' chez Schleiermacher

Résumé : Cet article présente dans ses grandes lignes l'éthique de Schleiermacher. Elle est à la fois le processus œuvrant à unir nature et raison et la description réfléchie de cette union progressive. L'homme, en lequel nature et raison s'articulent, en est le centre actif. C'est par lui que les biens, qui sont les formes de culture et de communauté, se réalisent dans l'histoire pour composer le bien suprême. L'analyse de ce dernier est complété par celle de la vertu, la force qui anime l'action éthique, et des devoirs qui disent comment s'orienter. L'éthique apparaît alors comme une théorie générale de la culture et de l'histoire humaine qui montre ce qu'est une humanité rationnellement organisée. En cela Schleiermacher fait figure de précurseur des sciences de l'homme et de la société.
Type de document :
Article dans une revue
Revue de théologie et de philosophie, 2011, pp.97-113. 〈https://www.e-periodica.ch/digbib/view?pid=rtp-003:2011:61#106〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00669112
Contributeur : Christian Berner <>
Soumis le : samedi 11 février 2012 - 12:26:05
Dernière modification le : mardi 3 juillet 2018 - 11:46:17

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00669112, version 1

Collections

Citation

Christian Berner. L'éthique philosophique ou la prise de conscience du 'processus éthique' chez Schleiermacher. Revue de théologie et de philosophie, 2011, pp.97-113. 〈https://www.e-periodica.ch/digbib/view?pid=rtp-003:2011:61#106〉. 〈halshs-00669112〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

197