Getting at the meaning of the English at-construction: the case of a constructional split

Résumé : A partir d'une étude sur corpus de la construction en at en anglais, cet article évalue l'hypothèse de Goldberg (2006) selon laquelle le sens des constructions syntaxiques provient du sens des verbes fréquemment rencontrés dans un motif syntaxique donné. Notre étude révèle que cette hypothèse ne s'applique pas à la construction en at: la distribution verbale ne reflète que médiocrement le sens constructionnel, qui n'est déduisible qu'en retenant certains aspects spécifiques de la sémantique des verbes observés dans la construction. Cela suggère qu'une stratégie d'acquisition plus complexe que la simple importation de sémantique lexicale dans les constructions est requise, en particulier pour expliquer l'émergence de constructions dont le sens n'est lexicalisé par aucun verbe de la langue.
Type de document :
Article dans une revue
CogniTextes, Association française de linguistique cognitive, 2010, 5, http://cognitextes.revues.org/331
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00668691
Contributeur : Maarten Lemmens <>
Soumis le : vendredi 10 février 2012 - 10:58:29
Dernière modification le : vendredi 14 décembre 2018 - 15:36:03

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00668691, version 1

Collections

STL

Citation

Florent Perek, Maarten Lemmens. Getting at the meaning of the English at-construction: the case of a constructional split. CogniTextes, Association française de linguistique cognitive, 2010, 5, http://cognitextes.revues.org/331. 〈halshs-00668691〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

214