Un regard transversal sur la fonction soignante de proximité: médecins généralistes, infirmières et kinésithérapeutes libéraux

Résumé : Les travaux en sociologie des professions, parmi lesquels ceux relatifs aux métiers de la santé, s'intéressent le plus souvent à une profession ou un segment professionnel donnés. Se démarquant de ce type de cadrage, le propos développé dans ce texte se fonde sur un parti pris méthodologique consistant à appliquer des questions de recherche identiques à plusieurs catégories de professionnels. L'attention se porte sur les trois professions de santé les plus présentes dans le secteur libéral de l'offre de soins en France - les médecins généralistes, les infirmières et les kinésithérapeutes - en s'attachant à dégager de cette démarche les enseignements qui peuvent contribuer à un certain éclairage de la fonction de médecin généraliste. Le questionnement sociologique sous-tendant ce regard transversal concerne ce que je nomme la fonction soignante de proximité. Dans l'acception retenue ici, cette formulation renvoie tout d'abord à l'implantation de l'offre de soins de première ligne sur les lieux de vie des populations bénéficiaires. Elle correspond aussi à une notion qui accorde une place centrale à la prise en compte de la présence des patients dans l'analyse l'activité de ces professionnels . Partant de l'idée que l'exercice de cette fonction est difficile et ne va pas de soi (Bouchayer 2002 et 2004), la question a été posée de savoir comment ces soignants aménageaient leur exercice quotidien, élaboraient leur style professionnel et mettaient en place toute une palette de ressources et de moyens afin notamment de faire face, jour après jour, à la présence des patients et à la prégnance de leurs comportements et de leurs plaintes. Autrement dit, la problématique définie pour avancer dans la connaissance des métiers de la santé se rapporte à l'aménagement de la " tenabilité " du soigner autrui, en l'occurrence dans le secteur des soins primaires. Cette approche s'inscrit ainsi dans une sociologie de l'activité professionnelle qui confère un statut privilégié à la nature du travail effectué et aux modalités de sa mise en correspondance tant avec les attendus sociaux du métier exercé (délivrer des soins à toute personne qui se présente) qu'avec le contexte institutionnel (les systèmes de santé et de protection sociale) et l'environnement local (le territoire et sa population). Dans cette perspective, le propos ne consiste pas à examiner les relations, ou les absences de relations, existant entre les trois groupes professionnels étudiés ni les conduites diverses qui sous-tendent leurs manières de se coordonner ou de s'éviter. Il s'agit par contre de mettre en regard les attitudes et les pratiques - communes et respectives - de ces trois catégories de soignants dans une démarche de type compréhensif (plutôt que strictement comparative) .
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Singuliers généralistes. Sociologie de la médecine générale, Presses de l'EHESP, pp.169-188, 2010, Métiers Santé Social
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00668351
Contributeur : Françoise Bouchayer <>
Soumis le : jeudi 9 février 2012 - 16:24:11
Dernière modification le : jeudi 18 janvier 2018 - 01:29:05

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00668351, version 1

Collections

Citation

Françoise Bouchayer, Françoise Bouchayer. Un regard transversal sur la fonction soignante de proximité: médecins généralistes, infirmières et kinésithérapeutes libéraux. Singuliers généralistes. Sociologie de la médecine générale, Presses de l'EHESP, pp.169-188, 2010, Métiers Santé Social. 〈halshs-00668351〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

402