Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Le corps de l'anatomiste : socialisation et espace corporels chez Stendhal

Résumé : « Le siècle se boutonne. Stendhal entreprend au contraire de déshabiller ses héros (…) Son besoin d'exactitude se satisfait dans cette analyse des corps qu'est l'anatomie » : du regard stendhalien, formé par les mathématiques et le goût du Code Civil, Jean-Pierre Richard dit qu'il est celui d'un « anatomiste » (Richard, 1954, p. 34-35). On tient à démontrer ici qu'il s'agit de celui d'un anatomiste social, et que la vision des corps à la fois travaillée et exprimée par l'oeuvre de Stendhal les inscrit dans un espace social minutieusement reconstruit, qui joue comme caisse de résonance des transformations qui affectent ce même espace au début du XIXème siècle et qui rappelle plus précisément la trajectoire sociale (y compris corporelle) de l'auteur. Pour ce faire, on prendra pour point de départ et pour pivot le corps de Julien Sorel dans Le Rouge et le Noir, et on montrera d'abord que dans la mesure où le roman est le récit d'une trajectoire sociale et la représentation de différents espaces sociaux, Stendhal donne à voir cette trajectoire sociale comme une trajectoire corporelle et ces espaces comme des espaces sociaux des corps, et qu'il met constamment en correspondance le registre du corps et les hiérarchies sociales. On montrera ensuite que c'est à l'échelle de l'oeuvre tout entière que peut être reconstruit un espace social des corps, et qu'au corps travaillé et vécu dans l'embarras et l'effort du plébéien Julien Sorel s'oppose le corps vécu sur le mode de la grâce et de l'évidence du patricien Fabrice Del Dongo, héros de La Chartreuse de Parme. On montrera enfin que cette tendance, mais aussi cette compétence, à lier le corporel et la structure sociale sous la forme d'un espace socialement signifiant et hiérarchisé des corps, peut être rapportée aux transformations des représentations du corps qui sont celles de la période révolutionnaire et du début du XIXème siècle, mais aussi plus directement à certaines modalités d'articulation des hiérarchies symboliques et des propriétés corporelles dans la famille et la socialisation familiale d’Henri Beyle : tout autant que son regard, c’est le corps de l’anatomiste luimême qu’il s’agit de prendre en compte
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

Cited literature [34 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00666533
Contributor : Muriel Darmon <>
Submitted on : Thursday, April 9, 2020 - 10:37:23 AM
Last modification on : Tuesday, April 14, 2020 - 3:36:03 PM

File

Le_corps_de_l_anatomiste_socia...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00666533, version 1

Citation

Muriel Darmon. Le corps de l'anatomiste : socialisation et espace corporels chez Stendhal. B. Lahire. Ce qu'ils vivent, ce qu'ils écrivent. Mises en scène littéraires du social et expériences socialisatrices des écrivains, Editions des archives contemporaines, pp.173-196, 2011. ⟨halshs-00666533⟩

Share

Metrics

Record views

268

Files downloads

60