Limites de la prise en compte de la diversité des publics scolaires en Guyane.

Résumé : La Guyane présente une situation linguistique et culturelle exceptionnelle, non pas tant en raison du plurilinguisme qui la caractérise (celui-ci est omniprésent dans le monde) mais de la configuration de ce plurilinguisme, notamment en contexte scolaire : allophonie d'élèves étrangers mais aussi d'élèves français, grande diversité linguistique, écart culturel important entre le monde de l'école et celui de l'environnement familial et quotidien. Cette diversité linguistique et culturelle de l'école en Guyane constitue donc un enjeu essentiel pour une région qui, en tant que département français, est difficilement assimilable aux " pays du Sud ", mais qui pourtant en présente de nombreuses caractéristiques de part son, histoire coloniale . Face à cette situation, l'école française centralisatrice se doit donc d'envisager une transformation de son système éducatif, afin de mieux l'adapter au public qu'elle accueille. Cette transformation peut porter sur différents niveaux : programmes, formation des enseignants, etc. Toutefois elle se heurte à la conception du système éducatif par des décideurs, qui s'appuient sur une réalité fantasmée, une vision holistique de l'éducation en France. De surcroît, l'appartenance de la France au contexte européen suppose une prise en compte des directives élaborées à ce niveau. Aussi, la Guyane est-elle face à un enjeu majeur : celui d'une nécessaire réinterprétation des contenus, des méthodes d'enseignement, et même des principes qui gouvernent cet enseignement. Ses acteurs ne peuvent toutefois agir qu'en se basant sur les textes officiels qui régissent le système éducatif. Comment dans un tel contexte, et face à de tels enjeux, résoudre le paradoxe que constitue une école française dans un département d'Outre-Mer, situé en Amérique du Sud ? C'est à cette question que nous tenterons de répondre en décrivant, dans un premier temps, les caractéristiques de ce contexte éducatif, l'inadaptation des décisions de l'état en matière éducative. Cette description s'appuiera sur des analyses de documents, et sera exemplifiée par des études de cas issus de différents espaces éducatifs de la région. Nous chercherons ensuite à déterminer quels sont les éléments d'adaptation essentiels, en émettant des propositions en termes de contenus d'enseignement, de profil des enseignants et de formation de ces derniers.
Type de document :
Article dans une revue
Raisons Educatives, 2010, pp.169-190
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [20 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00665368
Contributeur : Sophie Alby <>
Soumis le : jeudi 2 février 2012 - 12:13:45
Dernière modification le : mardi 19 février 2019 - 16:38:02
Document(s) archivé(s) le : jeudi 3 mai 2012 - 02:21:48

Fichiers

raisons_A_ducatives.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00665368, version 1

Collections

Citation

Sophie Alby, Jeannine Ho-A-Sim. Limites de la prise en compte de la diversité des publics scolaires en Guyane.. Raisons Educatives, 2010, pp.169-190. 〈halshs-00665368〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

497

Téléchargements de fichiers

1332