Question sociale et développement : Les territoires de l'action publique et de la contestation au Maroc

Résumé : Avec le lancement d'une Initiative nationale pour le développement humain, Mohamed VI a inscrit son règne dans un vaste chantier réformiste au Maroc. De nouveaux dispositifs d'action publique sont mis en œuvre, fortement inspirés des modèles de développement internationaux. Sit-in, marches, pétitions, occupations de locaux, boycott de factures d'eau, piratage des lignes électriques, organisés à l'initiative d'associations des droits de l'homme, de syndicats en perte de vitesse, d'organisations de la gauche radicale, d'associations altermondialistes mais aussi de citoyens ordinaires, expriment pourtant dans ces années 2000 la volonté des populations marocaines urbaines et rurales de faire entendre leur voix et de défendre des " droits " nouveaux. Plutôt localisées, souvent peu politisées, organisées en coordinations ou canalisées par l'associatif, ces mobilisations sont étouffées ou réprimées par les autorités, ce qui atteste s'il en était besoin de l'éminence des questions soulevées et leur charge politique. Ce dossier explore les rencontres conflictuelles et les accommodements entre action publique et mobilisations qui prennent pour enjeux différentes facettes de la question sociale.
Type de document :
Article dans une revue
Politique africaine, Karthala, 2010, pp.5-23
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00654590
Contributeur : Myriam Catusse <>
Soumis le : jeudi 22 décembre 2011 - 13:44:10
Dernière modification le : jeudi 18 janvier 2018 - 02:30:43

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00654590, version 1

Collections

Citation

Myriam Catusse, Frédéric Vairel. Question sociale et développement : Les territoires de l'action publique et de la contestation au Maroc. Politique africaine, Karthala, 2010, pp.5-23. 〈halshs-00654590〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

313