Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Pas de décision collective sans appropriation individuelle. : Enjeux et limites des technologies de l'information géographique au service du " décider ensemble ".

Résumé : La prise de décision est souvent assimilée à la notion de choix. Pourtant, l'acte de choix final n'englobe qu'une faible partie de ce qui fait réellement le processus global de prise de décision (Roy, 1985). Comme le rappelle (Desthieux, 2006), " dans l'optique d'une aide à la décision concertée, l'outil est un support important pour impliquer les acteurs très tôt dans un processus et leur permettre de négocier leur conception du problème décisionnel ". Ainsi, pour préparer le débat sur la recherche de solutions consensuelles, les projets de développement territorial appuient bien souvent leurs analyses sur des outils qui manipulent des représentations du territoire ou données géographiques (images satellites, cartes, indicateurs, etc.). Ces dernières deviennent alors l'un des fondements techniques des processus décisionnels multi-acteurs. Cependant, le problème de la compréhension et par extension de l'appropriation des données reste toujours en suspens. Peut-on vraiment décider ensemble sans partager une compréhension commune des données qui servent au diagnostic ? Les données géographiques nous permettent-elles de partager nos connaissances sur le territoire ou ne servent-elles, au contraire, qu'à exacerber nos différentes cultures métier ? Pour amorcer les prémisses d'une réponse, nous proposons de nous intéresser à la démarche d'appropriation des données géographiques et à ses impacts sur les processus de codécision en mobilisant les théories sociales et cognitives de l'apprentissage. L'exposé commencera par poser le contexte en rappelant les enjeux de l'appropriation des données géographiques. En nous appuyant sur les principes de la cognition socialement distribuée, nous proposerons ensuite trois métaphores de l'apprentissage pour mieux comprendre la codécision. Notre proposition sera ici qu'un processus de codécision est avant tout un processus d'apprentissage. Puis, nous déduirons du rapprochement des théories de l'apprentissage et des processus de codécision, les conséquences qui s'imposent pour le design technologique et organisationnel des outils pour décider ensemble (OPDE) et plus particulièrement des technologies de l'information géographique. L'ensemble de l'exposé s'appuiera sur des exemples (issus d'étude de cas) permettant d'analyser les atouts et limites des dispositifs actuels d'ingénierie territoriale comme outils d'aide à la décision concertée.
Complete list of metadatas

Cited literature [8 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00647037
Contributor : Matthieu Noucher <>
Submitted on : Thursday, December 1, 2011 - 12:17:33 PM
Last modification on : Tuesday, October 27, 2020 - 2:34:06 PM
Long-term archiving on: : Friday, March 2, 2012 - 2:26:20 AM

File

OPDE2008_MN_v3.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00647037, version 1

Citation

Matthieu Noucher, Golay François, Marie-Hélène de Sède-Marceau, Henri Pornon. Pas de décision collective sans appropriation individuelle. : Enjeux et limites des technologies de l'information géographique au service du " décider ensemble ".. Conférence OPDE 2008 (Les Outils pour Décider Ensemble), Jun 2008, Québec, Canada. pp.23. ⟨halshs-00647037⟩

Share

Metrics

Record views

394

Files downloads

378