Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Une conception du développement durable en termes de justification (2e partie)

Résumé : Dans cet article en deux parties dont voici la seconde, l'auteur présentera la solution qu'il a trouvée, comme point d'aboutissement de sa recherche sur "la société moderne", pour comprendre pourquoi, pendant deux siècles, on ne s'est pas préoccupé du fait que le "développement réellement existant" n'était pas durable. L'explication est la suivante : le genre de société "moderne" qui a vu le jour en Europe et qui est proposé comme modèle à tous les pays du monde relève d'un modèle particulier dont les institutions de base (la citoyenneté, la monnaie, l'État, le commerce, le salariat, la finance) sont justifiées en se référant à une conception de ce qui est "juste et bien" qui est enfermée dans le présent et qui ne prend en compte que les humains, en considérant que la "nature" n'est qu'un décor du social. Cette première modernité est aujourd'hui en crise. Une seconde modernité, faisant place à une autre conception de ce qui est "juste et bien" en raison, est seule à même de conduire à un développement durable. Mais son avènement peut se faire selon deux voies tout à fait distinctes.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00643483
Contributor : Catherine Ciesla <>
Submitted on : Tuesday, November 22, 2011 - 9:34:40 AM
Last modification on : Friday, November 6, 2020 - 4:47:38 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00643483, version 1

Collections

CREG | UGA

Citation

Bernard Billaudot. Une conception du développement durable en termes de justification (2e partie). Revue vie économique, 2011, 2 (3), 8 p. ⟨halshs-00643483⟩

Share

Metrics

Record views

206