Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Les princesses et la devise. l'utilisation politique des devises et des ordres de chevalerie par les femmes de pouvoir à la fin du Moyen-Âge.

Résumé : Un tour d'horizon des pratiques observées dans les cours européennes de la fin du Moyen Âge et quelques études de cas, confirment que ce mode de représentation et de pouvoir n'est pas resté l'apanage du monde masculin. Ces signes, adoptés par les princesses, sont les témoins d'une quête de l'identité qui est propre de ce temps. Ils relèvent aussi d'une mode de cour. Mais ils intègrent également ces femmes dans des pratiques curiales qui, sous des allures de jeu courtois, prennent souvent une connotation nettement politique. Certaines d'entre elles, conduites au pouvoir par les circonstances, sauront d'ailleurs utiliser à bon escient ce magnifique outil de pouvoir. Qu'est donc en priorité la devise pour les princesses de la fin du Moyen Âge, un signe identitaire, un jeu courtois ou un outil politique ? L'emblème est-il, à cette époque, un révélateur de la femme de pouvoir ?
Mots-clés : femmes Moyen Âge pouvoir
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00629493
Contributor : Vanessa Ernst-Maillet <>
Submitted on : Thursday, October 6, 2011 - 9:59:32 AM
Last modification on : Wednesday, September 5, 2018 - 1:30:07 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00629493, version 1

Collections

Citation

Laurent Hablot. Les princesses et la devise. l'utilisation politique des devises et des ordres de chevalerie par les femmes de pouvoir à la fin du Moyen-Âge.. Actes du colloque réuni dans le cadre du programme de recherche de la MSH Nord-Pas-de-Calais. -, Apr 2006, Valenciennes, France. pp.163-192. ⟨halshs-00629493⟩

Share

Metrics

Record views

217