Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Pour un accès aux ressources urbaines plus équitables : la piste du covoiturage dynamique sur le territoire d'un PRU

Résumé : L'opposition caricaturale entre la mobilité, apanage des " grands " et l'assignation à résidence, imposée aux " petits "15 doit être définitivement dépassée. Désormais, à en juger par la diversité des impératifs de déplacement de la vie quotidienne, que l'on soit riche ou pauvre, savoir et pouvoir se déplacer sont devenus les conditions quasi-incontournables de l'insertion sociale. Alors qu'ancrage et lenteur ne caractérisent plus guère les systèmes de valeur contemporains, certains auteurs parlent d'injonction à la mobilité qui s'inscrirait dans le cadre d'une idéologie mobilitaire dominante [Montulet, Mincke, 2010]. S'il est entendu que des contraintes de mobilité pèsent sur chacun d'entre nous, les réponses que l'on y apporte sont variables d'un individu à l'autre car les possibilités et aptitudes à se déplacer ne sont pas les mêmes. Sans chercher à nous positionner dans le débat théorique sur le statut de la motilité [Kaufmann, 2004] comme nouvelle forme de " capital " ou pas, nous prendrons pour acquis les récents développements démontrant que la potentialité à être mobile est inégalement répartie dans l'espace social. Et avec Alain Bourdin [cité par Fol, 2009], nous soutenons que lorsque les individus les plus précaires mobilisent leur enracinement et leur réseaux locaux comme des ressources, c'est parce qu'ils n'ont pas d'autre choix. D'après l'auteur, il est inutile de " béer d'admiration " face à ces stratégies. Il serait plus utile de réfléchir " aux manques, faiblesses et souffrances " dont elles sont l'expression et à la manière d'aider les individus concernés à affronter la mobilité généralisée " plutôt que de se trouver enfermés dans l'échec, la rancoeur ou la terreur ". S'inscrivant dans cette ambition pragmatique, notre contribution aura une visée prospective. Partant de la spécificité des comportements et besoins de déplacement de populations précaires enquêtées dans le cadre du suivi d'un Plan de Rénovation Urbaine (à Tourcoing), nous soulignerons la permanence de pratiques informelles de covoiturage. Nous montrerons que, dans une certaine mesure, la perspective d'une montée en charge du covoiturage dynamique peut constituer une réponse appropriée pour accroître leur motilité. Dans quelle mesure l'émergence du covoiturage dynamique participerait-elle à un accès plus équitable aux ressources urbaines ?
Complete list of metadatas

Cited literature [22 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00626544
Contributor : Catherine Morel <>
Submitted on : Monday, September 26, 2011 - 2:40:57 PM
Last modification on : Monday, October 19, 2020 - 11:07:38 AM

File

Meissonnier-MSFS2011.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00626544, version 1

Citation

Joël Meissonnier. Pour un accès aux ressources urbaines plus équitables : la piste du covoiturage dynamique sur le territoire d'un PRU. Mobilités spatiales et ressources métropolitaines : l'accessibilité en questions / 11ème colloque du groupe de travail "Mobilités Spatiales et Fluidité Sociale" de l'AISLF, Mar 2011, Grenoble, France. ⟨halshs-00626544⟩

Share

Metrics

Record views

666

Files downloads

573