L'évêque et son image : l'illustration du pontifical au Moyen Âge

Résumé : Dans la seconde moitié du Xe siècle, les empereurs ottoniens procèdent à une véritable "promotion" de l'épiscopat que devient le pivot, au moins en théorie, de toute l'organisation religieuse de l'Empire. Pour favoriser cette "promotion", la liturgie épiscopale fait l'objet d'une codification officielle sans précédent. Les rites spécifiques de l'évêque sont codifiés, par l'Ecrit, dans un livre liturgique propre: le pontifical. Ce livre reflète alors la diversité de l'activité liturgique de l'évêque: célébrations solennelles dans la cathédrale, pastorale liturgique dans les paroisses de son diocèse, rites officiels en voyage... Le pontifical inaugure la seconde grande période de l'histoire des livres liturgiques. Depuis la réforme ottonienne jusqu'au Concile de Trente, avec comme point d'orgue le XIIIe siècle, le pontifical apparaît, en compagnie du missel et du bréviaire, en tête de la hiérarchie des livres liturgiques. La réforme liturgique menée par Innocent III au début du XIIIe siècle occasionne une nouvelle "promotion" de l'évêque dans la société et, par la même occasion, de son livre liturgique officiel. "Promotion" de l'évêque, "promotion" de son livre, auxquelles vient s'ajouter la "promotion" d'une iconographie proprement épiscopale. L'image de l'évêque contribue, au même titre que les textes liturgiques et législatifs, à l'affirmation de la place de l'évêque dans la société médiévale. Ainsi, la codification et l'officialisation de la liturgie épiscopale par L'Ecrit (création du pontifical), s'enrichissent du pouvoir extraordinaire des images. La codification par l'image des rites de l'évêque a donné lieu à l'émergence d'une "ritualité" épiscopale. L'illustration du pontifical se met en place à partir du XIIIe siècle. Auparavant, on assiste à une longue période de maturation, voire d'expériences en Allemagne, en Angleterre, dans des pontificaux à proprement parler ou des rouleaux liturgiques épiscopaux. Quelles sont les raisons de l'absence de codification systématique, par l'image, de la ritualité épiscopale avant cette période, alors que de nombreuses actions avaient été menées, en particulier par les souverains ottoniens, pour faire de l'évêque le pôle central de l'organisation de l'Eglise? La force de la tradition de l'iconographie carolingienne, notamment dans le domaine des livres liturgiques illustrés, explique peut-être en partie cette situation. La promotion "italienne" de l'illustration du pontifical vient corroborer cette hypothèse puisque, on le sait, l'Italie est restée peu perméable aux cette hypothèse puisque, on le sait, l'Italie est restée peu perméable aux influences carolingiennes. La "deuxième vie", ou plus exactement la "seconde naissance" du pontifical en Italie, au XIIIe siècle, aurait permis d'inclure au livre officiel la codification visuelle qui lui manquait pour s'imposer partout en Occident. La présente étude tente de répondre à l'ensemble des questions soulevées dans les lignes précédentes. Elle a pour objet l'étude de la "ritualité en image", de la codification de la liturgie par les représentations iconographiques. Au coeur du propos, se trouvent encore les problèmes soulevés par les rapports "texte-image" au Moyen Age. Sur ce point, l'illustration du pontifical constitue un sujet particulièrement névralgique étant donné que les images sont, a priori, des "reproductions" synthétiques des textes rituels, les ordines.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Brepols, pp.380, 1999, 2-503-50743-3
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00623066
Contributeur : Vanessa Ernst-Maillet <>
Soumis le : mardi 13 septembre 2011 - 15:04:46
Dernière modification le : mercredi 20 juillet 2016 - 12:19:28

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00623066, version 1

Collections

Citation

Eric Palazzo. L'évêque et son image : l'illustration du pontifical au Moyen Âge. Brepols, pp.380, 1999, 2-503-50743-3. 〈halshs-00623066〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

425