Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Faut-il corriger les fautes scribales ?

Résumé : Nul ne douterait de la responsabilité d'un éditeur de textes médiévaux d'identifier, puis corriger des erreurs commises par les scribes : erreurs inconscientes, certes, y compris celles provoquées, par exemple, par une mauvaise lecture du modèle (confusion entre les formes de certaines lettres), et par d'autres facteurs dont les fonctionnements sont bien connus. Mais il existe des erreur qui, de par leur nature particulière et les circonstances de leur apparition, devraient amener l'éditeur à réfléchir sur sa procédure éditoriale en général, et sur sa démarche habituelle de "correcteur" en particulier; En effet, il existe des cas où la notion de correction est déplacée.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00620731
Contributor : Vanessa Ernst-Maillet <>
Submitted on : Thursday, September 8, 2011 - 2:48:15 PM
Last modification on : Friday, November 15, 2019 - 4:02:22 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00620731, version 1

Collections

Citation

Stephen Morrison. Faut-il corriger les fautes scribales ?. C. Galderisi et J. Maurice. "Qui tant savoit d'engin et d'art" : Mélanges de philologie médiévale offerts à Gabriel Bianciotto., 16, CESCM, pp.493-498, 2006, Civilisation Médiévale. ⟨halshs-00620731⟩

Share

Metrics

Record views

148