Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Une sexualité sans amour ? Sexualité et parenté dans l'Occident médiéval.

Résumé : L'ouvrage de Jean-Pierre Poly, le chemin des amours barbares, consacré à la Genèse médiévale de la sexualité européenne, propose une étude croisée de la sexualité et de la parenté entre les Ve et XIIe s. Selon l'A., alors que les sociétés germaniques païennes sont à prédominance maternelle, l'alliance de la noblesse et de l'Eglise permet d'imposer un nouveau modèle familial, romain et chrétien, "patriarcal", où la sexualité est fermement encadrée par les clercs ; cette dégradation de la condition féminine provoque alors chez les hommes une violente tension psychologique, résolue au XIIe siècle par l'amour courtois. Pourtant, cette vaste analyse historique demande à être nuancée à plusieurs égards. Ainsi, l'enjeu de l'exogamie n'est pas seulement politique, mais aussi religieux et psychologique. Par ailleurs, l'épouse dispose d'un statut à priori plus favorable dans le droit romain que dans les droits germaniques. Dans le domaine religieux, la femme chrétienne entretient un rapport original au sacré, tandis que la misogynie des clercs est loin d'être universelle. Enfin, les clercs placent l'amour au coeur de la conjugalité chrétienne, et , aux XIIe-XIIIe siècles, valorisent même le plaisir sexuel.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00615479
Contributor : Vanessa Ernst-Maillet <>
Submitted on : Friday, August 19, 2011 - 2:17:04 PM
Last modification on : Monday, November 2, 2020 - 3:53:20 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00615479, version 1

Collections

Citation

Thomas Deswarte. Une sexualité sans amour ? Sexualité et parenté dans l'Occident médiéval.. Cahiers de Civilisation Médiévale, C.E.S.C.M, 2005, 48 (190), pp.141-164. ⟨halshs-00615479⟩

Share

Metrics

Record views

234