Fin'amor, wadd et féodalité dans la lyrique des troubadours.

Résumé : La plupart des troubadours appartiennent au groupe des combattants aristocratiques. Et même s'ils sont marchands ou jongleurs, ils composent leurs chansons d'après les conventions fixées par les guerriers. Fin'amors est, avant tout, féodal. C'est pourquoi il est exprimé en termes de serment de fidélité, d'hommage et de service royal. Cette soumission féodo-vassalique à la dame est peut-être son trait le plus spécifique, celui qui fait toute l'originalité de la lyrique occitane aux XIIe et XIIIe siècles.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00605996
Contributor : Vanessa Ernst-Maillet <>
Submitted on : Tuesday, July 5, 2011 - 10:30:03 AM
Last modification on : Wednesday, September 5, 2018 - 1:30:07 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00605996, version 1

Collections

Citation

Martin Aurell. Fin'amor, wadd et féodalité dans la lyrique des troubadours.. D. Billy, Fr. Clément, A. Combes. L'espace lyrique méditerranéen au Moyen Âge : nouvelles approches., Presses Universitaires du Mirail, pp.77-88, 2006, Interlangues. Littératures, ISSN 1264-0441. ⟨halshs-00605996⟩

Share

Metrics

Record views

181