Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Usure physique, usure psychique : entre convergences et décalages, quelques repères historiques

Résumé : Voici plusieurs décennies que la France du travail connaît le développement des troubles musculosquelettiques et des risques psychosociaux. Chacun de ces deux ensembles, de constitution relativement récente, regroupe des pathologies qui ont longtemps été considérées comme distinctes. Ils semblent converger doublement. D'une part, leur essor est lié à une évolution des opinions à leur sujet et à des progrès dans leur reconnaissance administrative. D'autre part, leur développement apparaît de plus en plus nettement lié à des transformations du travail et de l'emploi et traduit une maladie des organisations. Toutefois, la convergence est mise en cause par les signiflcations parfois discordantes attribuées à la notion de risques psychosociaux, orientés tantôt vers des facteurs internes au travail et tantôt vers des causes extra-professionnelles.
Un regard historien - partiel - apporte quelques repères susceptibles d'éclairer les questions soulevées. On n'insistera pas sur le fait que, dans la longue durée, des pathologies comparables à celles d'aujourd'hui sont survenues, même si elles ont été à maintes périodes moins visibles ou moins nombreuses. Certaines périodes laissent la trace d'attentions particulières. Les pathologies périarticulaires sont repérées et interprétées selon des rythmes divers, même si certaines analyses commencent dès le milieu du XIXe siècle à relier certaines d'entre elles. C'est sous d'autres noms que l'on trouve, à différents moments, l'accent mis sur des pathologies psychiques : énervement, usure, fatigue nerveuse, etc. Des analyses associent parfois les dimensions physiques et psychiques, comme à la fln du XIXe siècle à propos de l'usure, ou lors des années 1950 quand la politique générale de recherche de productivité est mise en cause. Mais à d'autres moments, depuis le début du XIXe siècle, d'autres analyses de l'usure opposent aux facteurs liés au travail ceux qui renvoient aux modes de vie (conditions d'existence, habitudes, caractères personnels, etc.), les seconds servant à nier le poids des premiers.
Ainsi les relations entre formes physiques et psychiques d'usure ont été parfois convergentes et parfois concurrentes. Ces variations passées renvoient à la déflnition des pathologies caractérisées et aux facteurs mis en avant. Elles renvoient aux acteurs sociaux qui les soutiennent, représentants patronaux ou organisations de travailleurs, et aux intentions qui les sous-tendent. Elles permettent de mettre en perspective l'importance de ce qui se joue à propos des déflnitions d'aujourd'hui.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00605368
Contributor : Catherine Morel <>
Submitted on : Monday, July 11, 2011 - 1:01:28 PM
Last modification on : Friday, February 8, 2019 - 2:06:02 PM
Long-term archiving on: : Sunday, December 4, 2016 - 12:42:21 PM

File

hatzfeld.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00605368, version 1

Collections

Citation

Nicolas Hatzfeld. Usure physique, usure psychique : entre convergences et décalages, quelques repères historiques. Troisième Congrès francophone sur les troubles musculosquelettiques (TMS). Échanges et pratiques sur la prévention / Organisé par l'Anact et Pacte, May 2011, Grenoble, France. ⟨halshs-00605368⟩

Share

Metrics

Record views

440

Files downloads

1281